FANDOM

1,928,232 Pages

StarIconGreen
LangIcon
​Ma Destinée

This song is by Youssoupha and appears on the album À Chaque Frère (2007).

Parmis nous, chacun s'interroge sur le sens de sa vie
Qu'est-ce qui nous pousse ? Est-ce la quête du bonheur ou la fuite des mauvais jours ?
N'oubliez pas que choisir c'est renoncer
Beaucoup de combats à mener dans une destinée
Y'a trop d'dilèmes dans ma destinée
Trop d'joies trop d'peines dans ma destinée
De victoires et d'échecs dans ma destinée
C'est ça même, c'est ça même, c'est ça même, c'est ça même, c'est ça même

Années 80 mon enfance en Afrique
Kinshasa entre espoir d'indépendance, misère et trafics
Moi j'suis à l'aise avec les miens qui m'entourent
Ma grand-mère est sénégalaise, mon père est Lyriciste Bantu
La dictature de Mobutu, le pays se dégrade
A l'époque on n'sait pas que la situation est grave
Ca sent le drame mais j'aime ma ville, Kinshasa
La semaine j'vais à l'école la week-end à la madrasa
Y'a trop d'forces dans ma destinée
Trop d'souvenirs de gosse dans ma destinée
Trop d'nostalgie d'Afrique dans ma destinée
Et c'est ça même, c'est ça même, c'est ça même, c'est ça même, c'est ça même

Septembre 88, Paris me voici venu pour les études, pas pour le MIC
J'atterris à Roissy, éloigné de mes racines et de Kin
Ici on m'a parlé des racistes et des skins putain
Famille immigrée, galères ordinaires dans un foyer à Osny ma première cité c'est la Ravinière
De toutes manières à force de vivre dans la crise
J'ai vite compris qu'on sra jamais des gosses de la patrie
Y'a trop d'luttes dans ma destinée
Trop d'espoirs trop de chutes dans ma destinée
Trop d'chemins trop de buts dans ma destinée
Et c'est ça même, c'est ça même, c'est ça même, c'est ça même, c'est ça même

92 j'écris mon premier 12
J'ai le blues, premier texte sur la tec, " la rue comme épouse "
Sur ma tête c'était un délire pour mes potos
Qui louchaient sur les popos et bougeaient sur mes propos yoo
Enragé trop tôt j'rap avec Abdoulai et Walai
Les mecs de Cergy connaissent mes premières punchlines
Diable Rouge m'a mit le pied à l'étrier
J'ai pas oublié, Philo et Prod m'ont permis de briller
Y'a trop d'rimes dans ma destinée
Trop d'souvenirs à Cergy dans ma destinée
Trop d'amour pour le rap dans ma destinée
Et c'est ça même, c'est ça même, c'est ça même, c'est ça même, c'est ça même

Octobre 93 souvenirs ravageurs
Pourquoi, j'baise les huissiers, les policiers, les déménageurs
C'était l'enfer, expulsé par des tocards
J'venais des cours et j'ai vu nos affaires sur les trottoirs
Trop tard, une femme et quatre enfants jetés à la rue
Le cinquième a craché sa haine à la France, il est en garde à vue
Comment s'en remettre ?
De la bouffe, des habits, la vie d'une famille balancée par la fenêtre
Y'a peu de fric dans ma destinée
Trop de haine anti-flics dans ma destinée
De rancunes, d'amertumes dans ma destinée
Et c'est ça même, c'est ça même, c'est ça même, c'est ça même, c'est ça même

Le 30 mai 2000 Inès a vu le jour
C'est ma nièce, mon amour, j'suis en liesse quand ses bras m'entourent
Au delà de tout rien n'a plus de valeur
Que ma famille, que ma femme, ceux qui m'aimaient même dans le malheur
Je sais d'ailleurs que sans eux c'est l'enfer
Et que je me sens meilleur à chaque fois que je les rends fiers
Les parents c'est un abri, un repère
Et j'espère qu'inch'allah moi aussi je serai père
Y'a trop de rires dans ma destinée
Trop d'amour de sourires dans ma destinée
Trop d'bons moments a vivre dans ma destinée
Et c'est ça même, c'est ça même, c'est ça même, c'est ça même, c'est ça même

Ok, 2007 venu pour changer la donne
Je cartonne les mixtapes, kick sec et voila mon album
Que la concurrence pardonne mon talent
En l'occurrence tu peux détester, mais j'vais pas rester le bras ballant
Pas né dans l'ghetto, rien à battre de vos règles
Ton rap et trop raide, venu du bled moi j'ai d'autres rêves
Et j'te révèle que Youssoupha est venu t'offenser
Car t'avais jamais entendu de rap français

Dans ma destinée, trop d'espoirs et d'histoires dans ma destinée
Trop de raisons d'y croire dans ma destinée
Et c'est ça même, c'est ça même, c'est ça même, c'est ça même, c'est ça même
Trop d'dilèmes dans ma destinée
Trop d'joies trop d'peines dans ma destinée
De victoires et d'échecs dans ma destinée
Et c'est ça même, c'est ça même, c'est ça même, c'est ça même, c'est ça même

Dédicassez à tout mes gens du 9-4 au 9-5...