FANDOM

1,927,889 Pages

StarIconGreen
LangIcon
​Elementaire

This song is by TTC and appears on the album Ceci N'est Pas Un Disque (2002).

Que le sol tremble,
Et que le champagne coule sur les pyramides
De flûtes en cristal comme la lave en vacance sur une île
De ton oreille musicale attendent les octaves
Fais la moutarde monter dans l'nez d'la foule si elle est froide
L'été saphir, crépite, comme quand des hectares d'forêt brûlent l'orchestration d'tes idées assimile

Les créatures de Dieu dansent frénétiquement sur le Dance-Floor
Elles sont pratiquement sous l'effet de la combustion,
Dès lors le DJ n'a plus qu'à balancer un son de TTC
La loi de la gravité n'existe plus tout le monde se sent léger,
Tu es piégé entre quatre murs flamboyants
Le tatamis, s'immobilise, comme un automobiliste au feu rouge, bouge,
Sur le son qui émane des platines
Le DJ entame sa routine soudain la foule s'enflamme,
Trop d'style, tu reconnais l'odeur du vinyle qui crame
Grâce à l'étincelle résultant du frottement du diamant contre la cire.
Et s'il crache de la fumée, c'est parc'qu'il scratch comme il respire


Quatre éléments il est donc élémentaire,
Que l'on compare nos disciplines,
Air-eau-feu-terre
Air-eau-feu-terre

Il reproduit la brise lorsqu'il freeze, le breaker glisse
et ses yeux se plissent
annonçant sa combativité un ouragan à retardement
les faux compatissent devant la perplexité de ses acrobaties.
Pop, lock, tous les domaines sont maîtrisés,
il bloque, tape une vrille, et s'arrête là où le vent le porte.

L'hélice de l'hélicoptère tourne puis celui-ci s'envole
C'est un b-boy qui fait la coupole
Ses figurent décollent du sol
Je n'sais pas si c'est l'alcool
Mais ce mouvement gyroscopique
M'hypnotise et me soulève
Porté par l'électricité statique
Je rêve que je suis en suspension,
Mes jambes assurent ma propulsion hauteur
Mes Adidas sont des amortisseurs

Utilise la force centrifuge, souplesse,
Suppression des graisses, chorégraphies simultanées
L'impulsion d'la corpulence propulsée dans l'espace
Tu calcules plus les courbatures, t'y fais face
Chandelle, bloquage,
Sensas, on a l'impression qu'tu t'envoles,
Et tu t'replaces, des tourbillons d'air tu brasses

Quatre éléments il est donc élémentaire,
Que l'on compare nos disciplines,
Air-eau-feu-terre
Air-eau-feu-terre

Les peintures sur les murs comme à l'époque de l'âge de pierre
Les graffitis fossiles du futur, gravés à jamais dans la terre,
Un témoignage, un langage, une empreinte sur toutes les surfaces,
Les artistes se surpassent, projettent leurs créations dans l'espace,
Un signe sur le sol, un dessin dans le sable, un message,
La planète est un livre d'image je tourne les pages

Décris d'manière picturale le sens que tu as des choses de ton époque.
Argumente à l'acrylique ou au crayon sur tes croquis.
Un masque à oxygène te protège des émanations de gaz,
D'un spray finalise, impose ton blaze sur des dévantures.
Ta maîtrise, ta vision en 3D triture.
Tes fresques sont exquises.

La terre la sphère dans laquelle tu peux t'exprimer
Le grapheur l'exploite, elle apporte les couleurs le liquide dissous le solide
Et sa pointe se laisse aller,
Une couleuvre immense figée, sur le mur,
Des espèces de fissures
Un flop dangereux comme le glock
Une signature sans fioritures

Quatre éléments il est donc élémentaire,
Que l'on compare nos disciplines,
Air-eau-feu-terre
Air-eau-feu-terre

La matière inerte, la mer sculpte la terre,
Mon rap, une illustration emblématique,
Abyssale, c'est en aval que cette rime
Déferle comme une vague,
Quand un marin d'eau douce prend le large et zigzag
On l'torpille, c'est systématique
Mc pragmatique,
Atomise au mic et les mecs soporifique style

L’élément coule à flot, sans interruption,
C'est l'inondation, on nourrit les sols fertiles
De nos styles tout en syncopation
Les MC font tomber l'averse qui donne la vie
Aux comparaisons métaphores et autres allégories
Comme l'anticyclone des Açores
Somme cause des précipitions les rimes qu'on élabore
Arrose la ville d'autres sources d'inspiration

Les MC s'inspirent lorsque tombe la pluie
Admirent la façon dont ils agissent et
Quand la nuit vient, ils investissent les ruelles
De leur genre destructeur tel
Une catastrophe naturelle
Leur voix, un océan rempli
De fleuves et autres rivières
Fiers ils ressourcent la population

Quatre éléments il est donc élémentaire,
Que l'on compare nos disciplines,
Air-eau-feu-terre
Air-eau-feu-terre