FANDOM

1,927,834 Pages

StarIconGreen
LangIcon
​De Pauvres Riches

This song is by TTC and appears on the album Ceci n'est pas un disque (2002).

(Cuizinier)

Jean-Louis Baptiste a arrêté ses études,
À 20 ans en terminale il décide de tout plaquer,
Décision intelligente il échouerait au bac, pour la troisième année
consécutive,
Il cultive la fainéantise, il butine à la paresse collective,
Et sécher les cours avec ses potes,
Dans sa piaule, il habite tout seul depuis sa majorité,
56 m² à proximité du Marais, c'est sa zone,
En plus d'être égoïste, il boit et fume depuis l'âge de 13 ans,
Peut-être qu'il se tape un gros fix,
Mais non, et avale un petit truc qui te scotche les dents,
Puis s'arrache sur sa trottinette,
JLB a rendez-vous avec une pute tchatchée sur Internet,
Le village planétaire, son tarif est excentrique,
Mais monsieur a quelques briques sur son compte,
Donc il peut se la raconter, avec ce visage qui a l'air d'être
refait,
Passons ce garçon est une caille-ra, avec ses darons aucun respect,
C'est une espèce néfaste,
Il a ce style paumé, pour essayer de gommer, son côté friqué,
Mais son attitude n'est tous simplement pas naturelle.

(Refrain) :
« Putain c'est la merde !
- Pourquoi tu dis ça ?
- Chez moi c'est la misère !
- Ah ouais t'as trop raison.
- Ici c'est la galère !
- Reprends du champagne, man,
De toute façon ce weekend on se barre sur la côte. »

(Tido)
Des vacances écolo, Saint Paul en vélo,
Hollandais, tu connais les magasins bio,
Huile d'olive aux herbes de Toscane,
Une nouvelle pile de livres importés de Boston,
Sur mesure les costumes, dans des restos chics, en guest-stars,
Festin avec la fille de Bill Clinton,
Un solarium déverse des pluies de paillettes d'or,
Virant de l'orange au mauve selon l'emplacement de notre planète par
rapport à ses astres,
Moulures aux plafonds dans les chambres exposées plein sud très
vastes,
La grande classe Nestor
Ecarte tout facteur déstabilisant,
Rappe pour son épanouissement personnel,
Le cocktail de la réussite est générationnel, le fait d'être
ponctuel, toujours fonctionnel,

Estelle (?) complètement ché-per sous acide avale des barbituriques pour
redescendre.

(Refrain)

(Tekilatex)
Elle traîne dans des squats d'artistes
Elle teint ses cheveux en rouge pour se donner l'impression qu'elle
existe
Jamais un sou en poche pour se donner l'impression qu'elle résiste
À la pression dans la société de consommation
Alors que sa fortune est placée sur un compte en banque helvétique.
Elle écoute Louise Attaque parce que sur scène ils ont trop la
"patate"
Elle aimerait avoir des potes en banlieue mais la réalité la
rattrape
Elle écoute aussi du rap conscient, depuis trop longtemps
Parce que le système, il est vraiment pas juste, et ça, ça la rend
pas contente
C'est pas de sa faute si ses parents sont avocats,
Elle n'a pas eu de chance elle ne comprend pas, elle aurait bien aimé
avoir le choix...
En même temps quelques fois, ça ne la dérange pas de conduire la
Laguna de Papa,
Pour se rendre à son cours de capoeira.
Son petit frère est MC depuis qu'il boit de la 8.6...
Il s'invente une vie et tous les lundis après le catéchisme
Il rêve de té-ci, il rêve d'avoir des soucis,
C'est tellement chic de ne pas avoir de fric, tu saisis ?

(Refrain)