FANDOM

1,927,834 Pages

StarIconGreen
LangIcon
​Rue Du Paradis

This song is by Sinik and appears on the album La Main Sur Le Coeur (2005).

A l'heure où vous lirez ces quelques lignes,
J'aurai déjà mis un terme à cette chienne de vie indigne !!
J'en ai marre de souffrir, marre de fuir,
Marre de me dire que j'ai toujours le mal de vivre.
Je n'ai jamais su crever l'abcès, j'ai pas eu de chance,
L'amour et ses absences font mal comme une balle dans une jambe !
J'écris ces mots comme un lâche, je pourrais vous le dire en face
Mais comme un naze je n'aurais pas trouvé les phrases
J'ai essayé de me relever mais les barreaux m'ont mis K.O.
Mal dans ma peau je serais mieux tout la haut !
C'est de ma faute pas de la votre si je me pends,
Du fond du coeur je vous aime et que je me rate si je mens !
Fatigué, épuisé de vivre à bout de force,
Si la juge est un couteau la justice est un coupe gorge
Je sais plus trop quoi dire, peut être,
Je vous aime je vous quitte mais dans le fond je vous ai !!

{Refrain:}
Every day I wake up I feel like crying, every second I feel like praying
Everywhere I turn my purple dying brothers and sisters listen to what I'm saying

Depuis que t'es parti, j'ai mal au ventre
J'ai des mauvaises notes je crois que je suis sur la mauvaise pente,
A la maison ça pleure constamment, maman,
Range ta chambre chaque jour on t'attend
Papa m'a dit que c'est la vie c'est comme ça
Mais si la vie c'est comme ça moi je finirai comme toi !!
Je voulais que tu saches que pour moi ton absence est un drame,
Que la manière dont tu nous quittes est ingrate.
J'ai du mal à trouver les mots, j'ai oublié les notes,
Mon cher grand frère excuse pour les fautes,
Je vais envoyer cette lettre au paradis, sans pleurer,
Comme un homme en espérant que les anges te la donnent,
J'aurais tellement aimer te voir une dernière fois,
Ton ombre sera toujours la derrière moi
Depuis que t'es parti, je squatte le banc assidûment,
Signé ton petit frère à qui tu manques !

{au Refrain}

Ca fait plaisir de lire que tu m'attends,
A cet instant je suis sûrement dans un désert de nuage blanc !
Ici c'est mieux, sincèrement je le crois, que tu traînes je ne veux pas
Fais attention d'ici je te vois
De vous douleurs et de vos larmes je suis coupable,
Petit re-fre ma lâcheté n'aura d'égal que ton courage !
Je veux que tu comprennes que sur terre la vie m'écrase,
Souviens-toi que ma mort n'est que la plus grosse de mes gaffes !!