FANDOM

1,927,802 Pages

StarIconGreen
LangIcon
​Second Souffle

This song is by Sat L'artificier and appears on the album Second Souffle (2008).

C'est pas ma cité ni mon esprit qui va craquer
Je sens que mon cœur va claquer, j'dors peu rêve plus j'ai l'sommeil détraqué
J'fais qu'flipper, j'pense à des choses qui m'ressemblaient guère
J'suis là pour faire un disque et on dirait que j'pars en guerre
Sur l'champ d'bataille, mon rap c'est du seum mixé avec de la thaï
C'est du vrai son tout sauf un champ d'hataï
C'est le croisement d'un cobra d'un python
La rencontre d'un homme sage avec un p'tit con
C'est le marteau, l'enclume, la platine, le micro
C'est ma vie, mon époque, mes potes, ma rue, son école
J'peux pas porter toute la misère du monde sur mes épaules
J'veux pas me courber l'dos
XXX je préfère marcher seul comme ça personne pourra me tourner l'dos
Au pire j'peux toujours compter sur ma peine pour me tenir compagnie
C'soir, j'me faisais chier alors j'ai traîné l'rap au Campanil
J'l'ai baisé, puis tué de mes mains pour le ressusciter
Si j'foire j'pourrai toujours dire qu'il s'est suicidé

x2
Sous mes yeux le sol s'ouvre, y a pas d'remède pour ce dont j'souffre
J'étouffe, faut qu'je trouve mon second souffle
Sous mes pied la terre tremble
Faut m'coller un flingue sur la tempe pour me voir fredonner un air tendre

J'entends pas chanter les oiseaux, j'entends qu'les chants des corbeaux
Vivre la nuit c'est comme fuir le monde réel les gens normaux
Quand j'les ai pas à fleur de peau, j'ai les nerfs solides
Et des fois y a d'l'amour dans nos yeux d'autres fois nos regards sont vides
Garçon, fille, nul n'y échappe
Le jour d'la révolte approche, j'aurai le visage masqué d'une écharpe
Pour l'heure, j'ai pris la tête d'un convoi d'chasse
Si Dieu le veut je marcherai sur le rap
Je mènerai mes troupes à la tête des charts
J'fais pas ça pour les chiennes, les chattes, ni pour militer
J'suis pas convaincu qu'notre musique ait une utilité
J'suis écorché vif, pas juste irrité
Le peu qu'j'ai j'l'ai mérité, j'ai travaillé pour l'avoir c'est à méditer
Nos jours sont limités
Moi j'sais toujours pas où appeler pour savoir combien il m'reste de temps, d'unités
Je prône l'humilité, me parle pas d'unité, quelle utopie !
Tout s'achète, tout s'vend dans c'monde, quel est ton prix ?

x2
Sous mes yeux le sol s'ouvre, y a pas d'remède pour ce dont j'souffre
J'étouffe, faut qu'je trouve mon second souffle
Sous mes pied la terre tremble
Faut m'coller un flingue sur la tempe pour me voir fredonner un air tendre

J'comprends le langage de l'amour sans l'parler couramment
J'me cherche encore mais j'ai bien peur qu'ce soit la mort qui m'trouve avant
J'arrive sur la roue avant en 2007
J'peux tirer jusqu'en 2008 ma journée commence aux 12 coups d'minuit
On n'arrête pas un homme qu'a rien à perdre avec un tir de sommation
J'me contenterais pas du lot d'consolation
J'me dit cette société d'consommation
À trop XXX sous l'soleil de Satan j'crois qu'j'ai attrapé une insolation
J'me dit l'petit écran
J'regrette le temps où j'étais p'tit et j'rêvais qu'j'étais grand
La vie n'a pas tenu toutes ses promesses
Dis-toi qu'y a pas d'solution à chaque problème
Pour m'apaiser j'lis des proverbes des poèmes
Je cherche de l'aide dans les paroles du prophète
Parfois j'me garde parce que j'ai trop faim
Et c'est bien connu le Diable possède trop d'feintes
Quitte à choisir, mieux vaut trop en faire que pas assez
Saisis ta chance quand d'autres la regardent passer
Sous leurs yeux

x4
Sous mes yeux le sol s'ouvre, y a pas d'remède pour ce dont j'souffre
J'étouffe, faut qu'je trouve mon second souffle
Sous mes pied la terre tremble
Faut m'coller un flingue sur la tempe pour me voir fredonner un air tendre