FANDOM

1,928,240 Pages

StarIconGreen
LangIcon
​Que Sont-ils Devenus?

This song is by Sat L'artificier and appears on the album Second Souffle (2008).

Tu veux vraiment savoir c'qu'ils sont devenus ?
Certains sont tombés dans la drogue n'en sont jamais revenus
Certains sont détenus certains se sont même suicidés
Paix à leur âme certains sont morts, leur meurtre est encore à élucider
Y en a en cavale, d'autre en cabane
Y en a qui font d'l'argent sale pour l'claquer en Thaïlande ou à la Havane
Y a ceux qui traînent toujours en bas du bloc, t'as ceux qui rappent
T'as ceux qui font des cartes, t'as ceux qui refourguent le shit ou la coke
Y en a qui croient en Dieu, y en a qui croient au Diable
Y a ceux qui croient aux deux y a aussi c'qui ont pété un câble
Ceux qu'ont craqué, ceux qu'on a du envoyer en HP
Ceux pour qui on n'peut plus rien faire si jeunes et déjà bons à jeter
Y en a qui étaient doués mais que l'quartier à tué
Au sens propre comme au figuré
À vouloir jouer avec le feu bon nombre d'entre eux se sont brûlés
À vouloir aller trop loin trop vite combien n'auront pas eu l'temps d'reculer ?
Y en a qui sont wanted je suis pas prêt d'les revoir
Ça ressemblait plus à des adieux quand ils sont v'nus me dire au revoir
Puis y a c'qui auraient mieux fait de n'jamais s'rencontrer
Ceux qui ont fait des choses que j'ai pas l'droit de t'raconter

Que sont devenus mes potes d'enfance ? Ceux avec qui j'allais en classe
Ceux qui habitaient la porte d'en face
Mes frères de rue, ceux avec qui je tenais l'mur
Avec qui j'traînais ceux à qui j'tenais, que sont-ils devenus ?
Que reste-t-il de notre jeunesse dans le hall
De mes camarades de jeu mes camarades de geôle
Mes frères de rue, ceux avec qui je tenais l'mur
Avec qui j'traînais ceux à qui j'tenais, que sont-ils devenus ?

J'en reviens toujours pas qu'certains de mes enfoirés
Aient fondé une famille, aient une femme des gosses et un foyer
Certains font de bons époux, assument leur rôle de père
D'autres ont du mal beaucoup n'auront eu qu'la rue comme repère
Pour certains, l'Islam aura fait d'eux des hommes de paix
Combien se lèvent chaque jour pour rembourser toute sorte de prêt
Bossent dur pour le SMIC, taffent en Intérim
Ça change de c'qu'on entend, j'sais moi j'met qu'du vécu dans mes rimes
Si y a ceux qui boivent plus et ceux qui fument plus
À côté y a tous ceux qui boivent plus, ceux qui fument plus
Ceux qui sont restés droits, c'est rare c'est louable
Ce qui ont bâti leur toit dans le respect des lois
Ceux qui sont partis loin d'ici pour mieux tirer un trait
Ceux qui en sortant de prison se sont jurés d'plus y rentrer
Puis ceux que j'ai perdu d'vue bien qu'on fut inséparables
Contre le temps y a rien à faire y a pas d'parade, c'est imparable

Que sont devenus mes potes d'enfance ? Ceux avec qui j'allais en classe
Ceux qui habitaient la porte d'en face
Mes frères de rue, ceux avec qui je tenais l'mur
Avec qui j'traînais ceux à qui j'tenais, que sont-ils devenus ?
Que reste-t-il de notre jeunesse dans le hall
De mes camarades de jeu mes camarades de geôle
Mes frères de rue, ceux avec qui je tenais l'mur
Avec qui j'traînais ceux à qui j'tenais, que sont-ils devenus ?

Y a ceux qu'je remercie d'être là d'm'avoir guidé
Ceux envers qui j'suis reconnaissant d'jamais m'avoir quitté
T'as ceux qui croient en moi t'as ceux qui m'poussent
Ceux qui m'envient ceux qui m'en veulent j'sais pas pourquoi, peut-être bien qu'ils m'jalousent
T'en as qui sentent la loose, qui sont pas francs
Heureusement t'as ceux qui m'regardent toujours avec les mêmes yeux qu'avant
T'as ceux qu'j'écoute car ils me prodiguent de bons conseils
Ceux qui m'appellent toujours Karim ceux qui s'en foutent bien d'mon oseille
T'as ceux pour qui j'ai jamais changé ceux qui m'ont zappé
Même les meilleurs amis un jour deviennent étrangers
T'as ceux à qui j'dis bonjour vite fait à la dégoûté
T'as aussi ceux à qui j'dirais même plus bonjour si j'm'écoutais
T'as ceux qui m'ont déçu t'as ceux qui m'ont blessé
T'as ceux qui disaient me vouloir du bien mais m'ont baisé
T'as ceux que j'ai vu arriver, ceux que j'aurais pas vu venir
Puis ceux dont j'me demande ce qu'ils ont pu devenir

Que sont devenus mes potes d'enfance ? Ceux avec qui j'allais en classe
Ceux qui habitaient la porte d'en face
Mes frères de rue, ceux avec qui je tenais l'mur
Avec qui j'traînais ceux à qui j'tenais, que sont-ils devenus ?
Que reste-t-il de notre jeunesse dans le hall
De mes camarades de jeu mes camarades de geôle
Mes frères de rue, ceux avec qui je tenais l'mur
Avec qui j'traînais ceux à qui j'tenais, que sont-ils devenus ?

À c'qui parait j'ai pas mon pareil pour raconter des histoires
C'est p't-être avant tout parce qu'elles sont vraies
C'est pas juste du rap
C'est une partie de moi que j'vous livre à cœur ouvert
Lisez en moi comme dans un livre ouvert
S.A.T, L'Artificier