FANDOM

1,927,504 Pages

StarIconGreen
LangIcon
​Enfant De La Balle

This song is by Rockin' Squat and appears on the album Confessions d'un enfant du siècle, Volume 1 (2008).

Alors comme ça votre Assassin est fils d'artiste
Maintenant vous comprenez un peu plus le clown triste
Enfant de la balle à première vue c'est parvenu
Cuillère d'argent dans la bouche et qui n'a jamais eu de vécu
Ça pète dans la soie, ça n'a pas de problèmes avec la schnaille
Ça a plusieurs comptes blindés et ça ne connaît pas le mot travail.
Enfant de la balle, vu de l'extérieur c'est de la balle
Je ne vais pas vous faire pleurer, car j'ai déjà versé trop de larmes
Flowing dans les collines brumeuses de ma vie
La solitude fut mon amie
Heureusement que le savoir était toujours à ses côtés
Et c'est ce couple qui m'a aidé à surmonter
Les différences que certaines personnes ont toujours mises
Sans expérience c'est un cancer qui nous divise
Il ne suffit pas d'aimer, il faut être l'amour
Être l'être pour lequel on aime la vie
Mais le monde est violent car tout le monde y déverse ses peurs
Il y a trop d'inégalités et trop de rancœur
L'enfant seul, c'est aussi moi
C'est pour ça que le Hip Hop existe, il parle pour moi
Il parle pour nous, pour ceux qui savent
Que nos cœurs ont le même battement sous nos peaux d'esclaves
La paix, tout le monde la voudrait mais il faut faire l'effort
Bien plus hardcore que toutes vos rimes du Grand Nord

So flow on !
Glisse comme j'ai dû le faire quand j'ai connecté la danger zone !
Flow on !

Des conseils de ma mère je n'en ai eu aucun
J'ai décidé de ne pas écrire sur elle quand je rappais pour Assassin
Ça aurait été amer comme Eminem et sa reum
J'ai préféré les chansons à thèmes plutôt qu'étaler ma deum
Aujourd'hui fort de mon recule mes mots sont plus poétique
Et ma poésie peut enlacer même les douleurs les plus tragiques
Alors maman ne t'inquiète pas
Vincent et moi on t'aime, ne t'inquiète pas
L'expérience de vie fait qu'on devient plus tolérant
On passe par les mêmes galères et on comprend mieux ses parents
So flow on ! Flow on !
Glisse comme j'ai dû le faire quand j'ai connecté la danger zone !
Quand seul sans conseil nuit et jour dans la rue
Mes premiers vols à l'étalage, mes premiers deals, mes gardes à vue
Mes premières droites, mes premiers jugements, mes premiers TIG

Mes premiers tags, mes premiers raps, mon nom qui s'aiguise
Paris qui s'agite, Paris qui bouillonne, Paris qu'on bâillonne
Tellement dedans que j'ai Shoota Babylone !
Ne parle pas de vécu, je chie comme toi
Tu veux mon vécu, moi je te le donne, on verra ce que tu en feras
Moi je kique ma merde comme en 93
Conscient au mic comme en 96
Dans la forêt sombre des psychoses diverses
Je verse mes émotions dans les notions qui me restent
Et comme la vie est un enseignant, "yeah dis-nous Squat"
Je ne laisse jamais les cœurs bons dans une pièce étroite
Moi je viens de Montmartre, j'ai grandi dans le 18
Et j'ai vite compris que le Terre était magique

REFRAIN

Mon père, l'artiste qui ne m'a jamais jugé
Libre depuis son envôle à St Germain des prés
Jamais vraiment loin, et dans le cœur toujours prés
Une vie d'artiste avec échecs et succées
Son équilibre à être exemple pour qu'on grandisse
La leçon d'être artiste en vie et qu'on résiste
J'ai observé et j'ai appris, le résultat est beau
Même si dans l'addition, on efface tous plusieurs KO
Être un enfant de la balle m'a vite appris la différence
Être un enfant du divorce m'a vite plongé dans la souffrance
Être un poulbot du 18 m'as vite fait connaître le maffé,
Foufou, aloko, yassa, attiéké
Ma mère par sa vie m'as fait connaître NYC
Quand Suggar Hill Gang ne tournait pas encore dans les té-cis
Seul entre 2 mondes, j'ai fait se que tout le monde devrait faire
Prendre du recul et suivre les conseils de la Terre
J'ai déployé mes ailes pour n'être qu'un enfant de ma mère
Celle dont nous venons tous et dont nous retournerons poussière
Mais la disparité des richesses n'est pas un rêve ni une fatalité
Et trouver la paix relève de l'exploit
Quand même atteint à chaque fois, on doit le renouveler à chaque fois
Chaque jour ses cicatrices et son monde froid
C'est vrai, t'es plus vrai que moi, toi qui sais tout
Si tu kiffe pas Teuskwa, on ne t'écoute pas et puis c'est tout.

So flow on...