FANDOM

1,948,226 Pages

StarIconGreen
LangIcon
Les Pasteurs

This song is by Ricet Barrier and appears on the album La servante du château (1958).

Par les soins de l'agence Cook
Sept pasteurs sont venus d'Angleterre
À Paris avec le chemin de fer
Et le Baedeker, Baedeker's book
Ils ont visité les vieilles pierres
Les galeries Barbès, la tour Eiffel
Et chaque soir après la prière
Ils mangeaient de la purée d'oseille
Avec de la Worcestershire Sauce
Et dans un car sur les boulevards
Ils allaient voir, ils allaient voir
Et dans un car sur les boulevards
Ils allaient voir Paris le soir

Paris by night
- Yeah, le gay Paris

L'un des pasteurs dans le noir
Vit une Salomé sur le trottoir
Mais cette samaritaine des boulevards
N'était qu'une madame Putiphar
"Pensez, father, à vos ouailles"
Ont crié les autres pasteurs
"Votre femme est aux Cornouailles
Venez donc voir le Sacré-cœur"
Car il est dit dans Jérémie
Que le démon, que le démon
Car il est dit dans Jérémie
Que le démon a le bras long

Mais les voyous du quartier
Voyant des pasteurs défiler
Ont sorti leurs pistolets
En criant "Voilà les poulets !"
Un pasteur appela sa mère
Un autre appela sa moitié
Un troisième la Reine d'Angleterre
Un quatrième la B.B.C.
Et tous en chœur les sept pasteurs
Réclamaient leur, réclamaient leur
Et tous en chœur les sept pasteurs
Réclamaient leur ambassadeur

On les r'trouva tous les sept
Au fond de l'impasse des Vertus
En guise d'habit ils n'avaient plus
Qu'une paire, une paire de chaussettes
Mais deux hirondelles de service
Voyant des pasteurs sans chapelets
Sifflèrent les cars de la police
Remplis d'anges gardiens de la paix
"Brigadier, apportez le big panier of salades"
Toujours dévoués les policiers
Leur offrirent des grogs bien tassés
Et les pasteurs oublièrent leur
Bon verre de lait pasteurisé

Alors dans les night-clubs chics
Jusqu'à l'heure où sonnent matines
Ils dansèrent vêtus de blue-jeans
Un rock 'n' roll évangélique
En soufflant dans des mirlitons
Les enfants de l'austère Albion
Pour chasser toutes les tentations
Rendirent grâce à Saint Émilion
Très humblement les révérends
Le lendemain reprirent le train
Très humblement les révérends
Sont repartis sans un radis

Adieu Paris, adieu la France
Voici Calais, voici la Manche
Après la fête, la pénitence
Mais honni soit qui mal y pense

External links