FANDOM

1,927,842 Pages

StarIconBronze
LangIcon
​Aux Timides Anonymes

This song is by Renan Luce and appears on the album Le Clan Des Miros (2009).

Original video
J'ai frappé à la porte
Et donné le mot d'passe
Aujourd'hui c'est «Tortue,
Sors de ta carapace»
Dans l'entrée, une musique
Un vieux Françoise Hardy
Au salon, y a le cercle
Que j'ai le mardi

Aux timides anonymes
Y a l'bristol qu'on s'épingle
Avec un pseudonyme
Comme rideau et comme tringle
Que l'on tire sur nos vies
Pour combattre ce fléau
Qui a cassé nos envies
Depuis l'âge du préau

Timides
C'est écrit sur nos mains
Humides
On peut nous croire hautains
Mais y a dans notre regard
Qu'est rivé sur nos godasses
La peur de décevoir
Et pas un manque d'audace

Timides
Ça s'lit sur nos bobines
Livides
Sauf quand l'hémoglobine
Explose comme un geyser
En provenance du cœur
On vit dans un désert
Et croiser dans l'secteur
D'autres regards tapis
Cela doit être trop
Et même pour moi qui
Fais l'clown sur des tréteaux

Timides
Ça s'lit sur nos bobines
Livides
Sauf quand l'hémoglobine
Explose comme un geyser
En provenance du cœur
On vit dans un désert
Et croiser dans l'secteur
D'autres regards tapis
Cela doit être trop
Et même pour moi qui
Fais l'clown sur des tréteaux

Aux timides anonymes
Y a divers ateliers
Il y a celui qu'anime
Un ancien V.R.P.
Qui enseigne la technique
Du «Non, merci, ça va»
Aujourd'hui, cas pratique :
Les témoins d'Jéhovah

Pour briller en société
Un vieux gardien de phare
Nous apprend à maîtriser
Le piquage de fard
Et la crainte du silence
À coup de phrases bateau
«Tu vois qui au R.C. Lens
Au prochain mercato ?»

Timides
C'est écrit sur nos mains
Humides
On peut nous croire hautains
Mais y a dans notre regard
Qu'est rivé sur nos godasses
La peur de décevoir
Et pas un manque d'audace

Timides
Ça s'lit sur nos bobines
Livides
Sauf quand l'hémoglobine
Explose comme un geyser
En provenance du cœur
On vit dans un désert
Et croiser dans l'secteur
D'autres regards tapis
Cela doit être trop
Et même pour moi qui
Fais l'clown sur des tréteaux

Written by:

Renan Luce.