FANDOM

1,940,295 Pages

StarIconGreen
LangIcon
Cahin-Caha (Tarapâpu!)

This song is by Plume Latraverse and appears on the album Chansons Nouvelles (1994).

J'me d'mande parfois j'me d'mande souvent dépendant d'comment vient le vent
Quand accoudée au bastingage la mémoire déballe son bagage
Et que le temps ce vieux forçat laboure son grand champs de remords
J'me d'mande comment t'aurais pris ça Caïn, si tu n'était pas mort?
Toi qui r'luisais comme un blasphème, toi qui était l'anarchie même
Le front cinglé au mal d'amour se meur de trouble, gueulard, balourd
Toi qui crachait ton malheur essaimé quand le bonheur nous infestait
Je crois t'avoir un peu aimé parce que les autres te détestaient

C'est tout comme s'il y avait des gens
Pour qui la vie est indigeste
C'est tout comme s'il y avait des gens
Qui sont p't être mieux morts qu'indigens

Il y a du temps qu'il faut cueillir car il n'est pas fait pour veillir
T'était pas fait pour vivre longtemps : tu as étiré tes vingt ans
Avec ta démarche incertaine t'aurais pas pu, je le répète
Poigner la courbe de la trentaine sans que tes bretelles ne pètent
Ce train qui délaisse l'âge tendre n'a pas pri le temps de t'attendre
Tu s'rais resté su l'quai d'la gare à voir les années qui égarent
T'es p-t'être aussi ben d'être mort, mon vieux!
J'sais pas c'que t'aurais pu dev'nir
T'aurais eu d'quoi t'sentir en vieux quelque part, t'avais pas d'av'nir!

C'est tout comme s'il y avait des gens
Pour qui la vie est indigeste
C'est tout comme s'il y avait des gens
Qui sont p't être mieux morts qu'indigens

Tiens, Je vais t'donner des nouvelles attends que j'tourne la manivelle
Un tel qui était si débonnaire est devenu un fonctionnaire
L'autre qui ne marchait pas au pas qui se soûlait comme un débile
Est retourné voir son papa pour vendre des automobiles
Celui qu'un grand souffle animait tellement qu'il jurait que jamais
On n'le tourn'rait en dérision fait l'trèfle à la télévision
D'autres ont vraiment tout arrêté déjà qu'ils n'en m'aient pas trop large
Ont fini en parfaits ratés et vivent encore plus dans la marge

C'est tout comme s'il y avait des gens
Pour qui la vie est indigeste
C'est tout comme s'il y avait des gens
Qui s'raient p't être mieux morts qu'indigens

Nous, on n'est pas trop dispersés on s'tient toujours loin, comme tu sais
Des grands boul'vards d'la réussite c'est pas les mode qui nous excitent
T'es mort dans nos années flyées pis aujourd'hui t'es mort de rire
Caïn, tu va nous faire brailler... Pis dire qu'on pouvait pas t'souffrir!
On s'est gardé un coin d'bohème pour se chatouiller le système
On trinque encore sous le même toit et puis, les fois qu'on parle de toi
On se dit, sans aucun remords... Tu vois comme on est corrompus
On s'dit qu'dans font, t'es ben mieux mort Caïn, parce que

Tarapâpu!!!