FANDOM

1,947,564 Pages

StarIconGreen
LangIcon
Ça fait mal

This song is by Niconoclaste.

Ça fait mal d'être un enfant isolé au regard blessé
Qui n'a pas envie de jouer, qui voit les autres rigoler
Insouciant heureux le plaisir de s'amuser
Quand moi je pleure de douleur du mauvais côté
Je voudrais aussi sourire connaître un peu la gaieté
Mais quand je rentre chez moi y a qu'une famille
Un père parti sans regret ma mère souffle désespérée
Je veux oublier tristesse ancrée suicide avortée
Et les yeux de son fils qui reflète la peur et l'amour
Mais aussi la souffrance et la dureté pour toujours
J'avais pas dix ans et j'effacerai jamais de ma mémoire
Les scènes de haine qui firent de mon enfance un cauchemar
Comment j'oublierai les pleurs d'une mère déchirée
Par les drames accumulés sur les braises de son foyer
Les flames du mal ont brûlé le feu qui l'animait
Réduit en cendres les rêves, les rêves de bonté
Détruit son âme perdue dans les abysses de la peine
Qui pensait que la race humaine n'était pas que haine
Mais les hommes et les femmes sont infâmes une sale race
Pour qui je n'ai que du mépris, pour la Terre une menace

Ça fait mal de voir sa mère souffrir dépérir
Alors j'écris pour que mes mots lui rendent son sourire
Que les fleurs du mal s'étiolent en mort souvenir
Et que les roses de l'amour fleurissent son devenir

Ça fait mal de voir la joie de famille unie
Enfants heureux moments merveilleux que je leur envie
Un père joue avec son fils la complicité les unie
Une mère parle avec sa fille de fleurs de petit ami
Mais ce n'est qu'apparence, illusion de mon esprit
Dans toutes les familles y a des problèmes aussi
Alors pourquoi j'ai l'impression que ca brille autour de moi
Pourquoi je me détruis pourquoi la mort m'ouvre ses bras
La raison m'échape et la joie ne me connaît pas
Seul m'accompagne le froid qui me suit pas à pas
Je me replie sur moi-même un otiste sans ami
Qui se demande tristement à quoi sert la vie
Et puis un jour j'en ai eu assez de me lamenter
M'appitoyer désoeuver et ne plus rien espérer
Alors j'ai ouvert mon coeur fermé
Enfin décider à affronter mes vieux démons pour les chasser à jamais
Et donner à ma mère une bonne raison d'exister
Pour qu'elle soit fière de moi et surtout gaie
Oubliant les malheurs qui l'avaient accablé
Oubliant la haine qui l'avait presque tué
Ca fait mal de voir sa mère souffrir dépérir
Alors j'écris pour que mes mots lui rendent son sourire
Que les fleurs du mal s'étiolent en mort souvenir
Et que les roses de l'amour fleurissent son devenir

En écrivant ma rage je veux rendre hommage
A ma mère ses douleurs pour elle sont toutes mes pages
Ecrites contre le malheur la peur et ses dommages
A mon âge j'essaie pas de passer pour un sage
Mais j'ai vécu des choses les relatent par ma prose
Sans pause je m'oppose pour atteindre l'apothéose
Que les roses écloses ouvrent les portes clauses
En osmose avec la nature mon combat ma cause
Les pensées ont pensé mes plaies du passé
Appaisées pacifiées par la paix réssucitée
L'amour m'a sauvé de la mort maquillée
En déesse argentée dorée d'un or empoisonné
L'utopie croit en moi, je lui donne ma voix
Ma seule force sont mes mots nourris de moi émoi
Je les envoie pleins d'espoir à qui les acceuillera
A qui voudra de ces quelques rîmes sous son toit
Je n'ai que ca à offrir des roses d'un rouge éclat
Qui naissent jour après jour de la plume de mon bras
Exutoire de la candeur de mon coeur qui croit
Que ma mère est la reine et l'amour son roi
( et l'amour son roi )

Ça fait mal de voir sa mère souffrir dépérir
Alors j'écris pour que mes mots lui rendent son sourire
Que les fleurs du mal s'étiolent en mort souvenir
Et que les roses de l'amour fleurissent son devenir

External links