FANDOM

1,927,287 Pages

StarIconGreen
LangIcon
​Et se ferme la porte doucement

This song is by Nicolas Peyrac and appears on the album Je t'aimais je n'ai pas changé (1978).

On part un jour pour vivre seul
On en a marre d'avoir dans l'œil
Les choses banales de la vie
Tous ces objets tristes et soumis
Qui vous reprochent d,avoir vieilli sans eux
Un beau jour les murs sont trop gris
Les fleurs d'avant sont moins jolies
Et les amours moins belles sous la pluie
C'est fini

On part un jour pour vivre seul
En poussant les murs du cercueil
On met le pied dans la folie
Il n'est pas vraiment loin l'oubli
De tous les êtres qu'on aimait avant
Comment pourraient ils se douter
Que la blessure n'est pas fermée
Et qu'à 30 ans s'en viennent les regrets
Les regrets

Et se ferme la porte doucement
Pour ne pas que se réveille l'enfant
Le lit est encore chaud d'avoir veillé
Sur le sommeil des gens heureux

On part un jour pour être grand
Pour se prouver qu'on est vivant
Que tous les mots qui nous entourent
Malgré tout deviennent trop lourds
Rien ne peut vous porter secours
Plus rien
Et l'autre vous regarde faire
En pensant que c'est éphémère
Comme si l'amour renaissait de l'ennui
De l'ennui

Et se ferme la porte doucement
Pour ne pas que se réveille l'enfant
Le lit est encore chaud d'avoir veillé
Sur le sommeil des gens heureux

Et puis un jour on est tout seul
Comme un idiot devant sa feuille
Les murs n'ont presque pas changé
Mais on se retrouve étranger
Aux portes d'un pays paumé paumé
On découvre un autre visage
Malgré soi on tourne la page
Et puis d'un seul on se retrouve à deux
Pour longtemps

Et se ferme la porte doucement
Pour ne pas que se réveille l'enfant
Le lit est encore chaud d'avoir veillé
Sur le sommeil des gens heureux