FANDOM

1,948,396 Pages

StarIconGreen
LangIcon
Boire Dans Le Même Rêve

This song is by Maurane and appears on the album Quand L'Humain Danse (2003).

Boire dans le même rêve, dans la même bulle
Nos idées comme la sève
Fourmis-libellules

Mêlés, sang de l'ivresse, envie de sagesse
On refait le monde en mieux
Qu'est-ce qu'on est heureux !
Et médire pour ne rien ne dire
C'est bon, ça défoule
Font, se défont les fous rires
Les mots qui roucoulent
Docteur Jeckyll, Mister Hyde... quand on se dédouble
Des océans de corail à des eaux troubles
Tellement délurés, débridés, déshabillés
Les yeux mi-clos, tout est flou
Le bon, le beau, clair comme la boue
L'effet, le goût, le tout nous tatoue.

Mais qu'est-ce qui nous fait du bien
Nous allume, nous grise ?
Si léger, cristallin
Le champagne attise
Le feu de l'esprit malin
De la gourmandise.
Elle est douce, la mousse, elle éclabousse
Qu'est-ce qui nous électrise, nous redynamise
Passe d'effervescence à ce nuage évanescent
Qui nous prend, nous enlève ?
Qu'on soit des milliers à boire dans le même rêve

Le champagne a ses raisons, ses vibrations
Dont le raisin connaît bien
La chair, les pépins.
Le champagne, c'est l'or
C'est un trésor
De reliquats délicats
De traces de soi.
Le champagne, c'est l'ambre
De l'insouciance
L'eau de vie, le gingembre
Danse l'ambivalence
Sous le regard alangui
Du chat qui sourit
Mais quand tous les chats sont partis
Les souris s'balancent
Tellement délurées, débridées, déshabillées
La coupe à la main, remplie
Ça dégénère en broutilles
On pense, on dit, puis on oublie

Mais qu'est-ce qui nous fait du bien
Nous allume, nous grise ?
Si léger, cristallin
Le champagne attise
Le feu de l'esprit malin
De la gourmandise.
Elle est douce, la mousse, elle éclabousse
Qu'est-ce qui nous électrise, nous redynamise
Passe d'effervescence à ce nuage évanescent
Qui nous prend, nous enlève ?
Qu'on soit des milliers à boire dans le même rêve

Papillon ne vit qu'un jour, brûle ses ailes
La chandelle par les deux bouts
Ça ne tient pas debout
Car demain n'est plus très loin
Quelques heures à vivre
Dans les bras du magicien
Mais qui peut le suivre ?
Le champagne désaltère
Puis, il donne soif
On n'est plus qu'à moitié fière
On reste en carafe
Après la nuit de velours
C'était trop court
A tanguer dans l'or qui pétille
L'or qui scintille
Déranger les anges, les dangers mélangés
D'ombres chinoises et lumières
Instant fragile, éphémère
On aime, on éclate, on désespère

External links