FANDOM

1,940,420 Pages

StarIconBronze
CertIcon
LangIcon
Manifestif

This song is by Loco Locass and appears on the album Manifestif (2000).

Mon rap est pas trop pro-gansta
Y'est pas trop pro-ganja
C't'un topo pro-langage
À quel point tu catches quand j'tchatche du Loc Locass
Bel et bien biaisé tu t'butes parce Belzébuth chahute dans ta cahute
Parle-moi pas de West Coast, d'East coast 'stie pis d'Copa Cabana
J'ai ma cabane au Granada De nada
J'reste sur la rue l'Esplanade à Montréal
Mon manifeste fesse festivement
Spling ! Din dents, en dents de scie
Simonack ! Ma bouche s'abouche à ta bouche pis t'frenche en français
Smack ! J'jacasse, t'as l'air de penser que j'parle la langue des fat ass
F'at'tention c'est que j'vas fastueusement vite
Faut qu'ça lévite pour que t'entres dans le mantra
J'évite ceux qui m'disent d'éviter quoi que ce soit

J'prends la place parce que j'veux pas que mon peuple se fasse
Enculer au pied du murmure
J'prends la place parce que j'veux pas que mon peuple se fasse
Dissoudre dans la saumure mur à mur
J'prends la place
Parce que j'veux faire à toute la populace des grimaces loquaces
Avec ma langue
Celle avec laquelle j'mange des mangues
Celle avec laquelle j'me sors d'la gangue
Hé Marianne, c'est ton gars qui t'dit qu'y diphtongue
Yes, it's a different tongue
Une langue de banquise, conquise, soumise, oubliée
Une langue de tsé, moé pis toé
Un restant de langue de roy
Rouée par l'opprobre de tous les francophobes pis les snobs du globe

J'fais ma trace, transgresse dans la lente allégresse
C'est crissement risqué pour qui cherche sa race
Sache que c'est pour mieux t'embrasser
Ch'pas Mallarmé, pas d'raisons d'm'alamer
Cinq sens, une langue qui m'élance
Au-dessus des guéguerres langagières politiques
Si j'en suis tributaire, l'esprit grégaire c'pas trop mon trip
C'qui m'empêche pas d'être patriotique

— Ô contraire — Tu penses que j'fais l'split, j'm'explique :
J'milite pour une poésie elliptique où bruit le silence (sic)
Sourdent les accents de ma Sainte accidentelle mystique
La vigie lance : " Allez Gorique, mets ta force euphorique
À dire ce monde métaphorique "
À grand renfort d'aphorismes, de sémaphores
C'est ma force phosphorescente qui m'fait signe
C'est singulier mais j'adviens pluriel

J'serai plus qu'une kyrielle d'yeux
Dieu qui s'dit heureux d'zieuter 2 (2×2×2×2)² endroits à la fois
Qui font flèche de toute foi
Dieu qui euphorise à l'idée de courber autant d'espace-temps
C'est épatant mais c'est pas tant que j'attends ce moment
Ça m'tente mais j'm'étends pas dans l'temps parce que pour l'instant
Ch'us rien que Chafiik artiste statique, anti-statique
Architecte à l'attaque, à l'éthique intacte et tactique
J'm'inquiète des étiquettes étriquées
Tout est truqué, trop tronqué
T'es comme traqué pis la track est tracée
C'est triste et j'insiste pour faire la mienne
Ma trace
Qu'on s'souvienne de ma race
Et de ma chienne de vision musicale
Enchâssée dans ma constitution vitale

Pendant qu'tu fixes l'œil musical
Le propos subliminal s'insinue, séminal
T'es comme sur les gardénal, c't'une bacchanale, une orgie d'analogies, d'signes qui clignent
De symboles qui résonnent comme des cymbales
J'grimpe à l'assaut d'ton cerveau par la parole
L'oral ourlé
Y paraît qu't'en as ras l'bol
Qu'tes pas pour les paraboles
" À bas l'pas clair, l'obscur fait toute la lumière sur la vérité
Vide la mer si y faut que j'puisse enfin me r'poser "
J'fais ma trace, le p'tit mox
M'accroche à c'qui m'harasse : le paradoxe
Pour me défaire de tout, t'sais faut qu'tout m'appartienne
Tu m'trouves saff, qu'à cela ne tienne
J'm'approprie pour mon chant, ma prière, l'univers
Et ça, ça tient tout entier dans un vers :
Le rap est un rapt de l'humanité
Tu m'entends-tu ?
Ça fait 27 000 ans que j'te parle avec mon sang
Trompe-toi pas sur ma forme, c'est celle du moment
J'reviendrai demain din aut' costume de bain
Méconnaissable à coup sûr, ça c'est certain
Te parler du plus haut amour sur un aut' refrain
Pour la première fois

Mon rap est pas trop pro-gansta
Y'est pas trop pro-ganja
C't'un topo pro-langage
À quel point tu catches quand j'tchatche du Loc Locass
Bel et bien biaisé tu t'butes parce Belzébuth chahute dans ta cahute
Parle-moi pas de West Coast, d'East coast 'stie pis d'Copa Cabana
J'ai ma cabane au Granada De nada
J'reste sur la rue l'Esplanade à Montréal dans un 8½ × 11
Mon manifeste fesse festivement

CreditsEdit

  • Lyrics: Batlam, Chafiik, Biz
  • Music: Chafiik
  • Drum sample: Jean-Philippe "Jeep" Pelletier

External links