Fandom

LyricWiki

Les Cowboys Fringants:Karaoké Lyrics

1,869,320pages on
this wiki
Add New Page
Talk0 Share

Ad blocker interference detected!


Wikia is a free-to-use site that makes money from advertising. We have a modified experience for viewers using ad blockers

Wikia is not accessible if you’ve made further modifications. Remove the custom ad blocker rule(s) and the page will load as expected.

StarIconGreen
LangIcon
Karaoké

This song is by Les Cowboys Fringants and appears on the album Heures supplémentaires (2002).

Ange-Albert Fillion
Qui était propriétaire
Du resto-bar les champions
Etait en train de shinner ses verres

Une atmosphère de kermesse
Planait sur son p'tit commerce
Le samedi en fin de journée
Quand c'était soir de karaoké

Y a faite rentrer son personnel
Et ses serveuses les plus belles
Pas de place pour la maladresse
A soir y va y avoir du monde à messe

Dans l'bout de neuf heures
Ca commencait à être jam-pack
Et Sylvain l'animateur
S'enfilait un dernier cognac

Quand y est monté sur la scène
Ce fut le délire total
Malgré ses jokes un peu obscènes
C'était un vrai héros local

Il parlait très bien au micro
Comme les grosses voix à radio
D'ailleurs c'est ce qu'y aurait voulu faire
Si y avait fini son secondaire

Karaoké
Où les stars d'un soir
Viennent chanter comme des pieds
Pour un cinq minutes de gloire
Au resto-bar les champions
On a d'la broue en spécial
V'nez fredonner des chansons
En mangeant des peanuts en écales

On a ouvert le bal
Avec une waitress de restaurant
Gros make-up culotte de cheval
Qui chantait en gesticulant

Elle travaillait au St-Hubert
Et haïssait sa vie de serveuse
Elle aurait voulu faire carrière
Comme comédienne ou ben chanteuse

Elle a beuglé émotivement
Une ballade de Lara Fabian
En y mettant tellement d'effort
Qu'elle avait l'air de se croire à place des arts

Les chanteurs défilaient
En étant toujours plus mauvais
Et l'alcool coulait à flot
Au son de Barry Manillow

Jusqu'à ce qu'un gros gars tatoué
Qui venait de sortir de prison
Vienne nous faire une belle version
Des portes du pénitencier

Mais comme il s'est mis à brailler
En plein milieu de la toune
Y a pas eu le choix de tabasser
Le chico qui l'a traité de moumoune

Karaoké
Où les stars d'un soir
Viennent chanter comme des pieds
Pour un cinq minutes de gloire
Au resto-bar les champions
On a d'la broue en spécial
V'nez fredonner des chansons
En mangeant des peanuts en écales

C'est le beau Gino
Qui a encore volé l'show
Quand y est venu interpréter
Un succès d'Isabelle Boulay

Y a eu droit à une ovation
Pour sa parfaite imitation
Par un paquet de filles pâmées
Qu'y s'est claqué par le passé

En tant que coq du village
Y s'est spotté une demoiselle
Comme une vedette de bas-étage
Y est allé la rocker au motel

Un type s'époumonnait
En chantant comme Gerry Boulet
Avec une femme un peu fofolle
Qui se trompait tout le temps dins paroles

Ils furent suivis par le sosie
Du capitaine dans Gilligan
Qui s'était claqué une embollie
En chantant une toune d'la chicane

Et l'pauvre gars qui s'était faite laver
Par les video-pokers
A r'trouvé un sabot denver
Après la roue d'son char - faut-y être badlocké

Karaoké
Où les stars d'un soir
Viennent chanter comme des pieds
Pour un cinq minutes de gloire
Au resto-bar les champions
On a d'la broue en spécial
V'nez fredonner des chansons
En mangeant des peanuts en écales {x2}

Also on Fandom

Random Wiki