FANDOM

1,928,001 Pages

StarIconGreen
LangIcon
​Ursule

This song is by Julos Beaucarne and appears on the album Julos Chante Pour Les Petits Et Les Grands (1976).

Y avait une fois dans un petit village
Une jolie demoiselle qu'avait quarante ans
Elle paraissait beaucoup plus que son âge
Et ses amis soupiraient tendrement

{Refrain:}
Oyi, oyi, Ursule
Dis-moi pourquoi mon cœur brûle
Je crois bien qu'il faudrait une pompe à vapeur
Pour éteindre le feu qui dévore mon cœur

De tous ceux-là qu'attirait son visage
Le plus entreprenant, c'était l' sacristain
Tous les dimanches, à la messe du village
Son orgue jouait toujours le même refrain

{au Refrain}
Amen !

Pendant c' temps-là, elle attrapait des mouches
C'était sa seule passion, la chère enfant
Elle soufflait dessus avec sa jolie bouche
Et les p'tites bêtes mouraient instantanément

{au Refrain}

{Parlé:}
Mais le sacristain était tellement timide
Qu'il n'avait jamais, jamais osé
Lui dire « Je t'aime, mon Ursule chérie »
Et tous les soirs, tout seul il murmurait
Oyi, oyi, Ursule
Dis-moi pourquoi mon cœur brûle
Je crois bien qu'il faudrait une pompe à vapeur
Pour éteindre le feu qui dévore mon cœur
Un soir pourtant, rassemblant son courage
Avec un violon, un beau violon
Sous la fenêtre d'Ursule au beau visage
Il improvisa un air à sa façon
Le pauvre enfant, émue jusqu'aux larmes
Avait les yeux rougis, son cœur faiblit
Elle s'écroula patatras ! dans un grand vague à l'âme
Et d'émotion mourut à même son tapis
Jusqu'au matin, le sacristain fidèle
Se croyant repoussé, avec l'archet raclait
Quand, au petit jour, il apprit la nouvelle
Sous le balcon d'Ursule, sitôt il s'écroulait
Repatatras ! Bilan : deux morts
Depuis ce jour, dans le petit cimetière
Côte à côte enterrés sous un beau cyprès
La mort a uni ces amoureux fidèles
Qui ont toute l'éternité pour enfin s'aimer
Dans le musée de la commune d'Ursule
On conserve aujourd'hui le violon assassin
Un Stradivarius certifié authentique
Avec des mots gravés à même le sapin
Oyi, oyi, Ursule
Dis-moi pourquoi mon cœur brûle
Je crois bien qu'il faudrait une pompe à vapeur
Pour éteindre le feu qui dévore mon cœur
Ô vous, jeunes gens et vous aussi, jeunes filles
Répétez-vous souvent ces beaux enseignements
Suivez l'exemple du sacristain fidèle
Qui jusqu'à sa mort chanta amoureusement

Ensemble, mes très chers frères, d'une seule voix

{au Refrain}

-------------
note: "oyi" = "oui" en wallon