Fandom

LyricWiki

Fonky Family:Aux Absents Lyrics

1,870,573pages on
this wiki
Add New Page
Talk0 Share

Ad blocker interference detected!


Wikia is a free-to-use site that makes money from advertising. We have a modified experience for viewers using ad blockers

Wikia is not accessible if you’ve made further modifications. Remove the custom ad blocker rule(s) and the page will load as expected.

StarIconGreen
LangIcon
Aux Absents

This song is by Fonky Family and appears on the album Si Dieu Veut (1998).

Garde la foi, fréro
Faut y croire, frère
Des frères partent
Pour nos disparus
Des frères partent
Victimes de la rue
Des frères partent
Pour nos disparus

{Refrain:}
Aux absents
Unis à la vie à la mort
Ensemble on rit
Les proches pleurent
Loin des yeux, on reste près du cœur
Tous bourrés
On se remémore le bon comme le mauvais
Voir un ami pleurer

Il y a le bon, le mauvais
Les malheurs se suivent
Dans la rue, des âmes veulent se sauver
S'en sortir dans ce monde
Pour pas crever
S'unir à la vie, à la mort
Pouvoir grandir plus fort
Mais tu sais
Ce qui se passe dehors
La poisse est proche
Un soir nous prend un proche
Putain, c'est moche
Que peux-tu faire?
Notre couleur de peau cloche
Les journées s'enchaînent
Les grandes geules ne savent pas
? faudrait que les gens s'occupent de leurs problèmes
Il est loin de nos yeux
Loin de nos cœurs
Parfois défoncés
On se remémore le passé
Qu'est-ce que s'est vraiment passé
Ce matin où tu nous a laissé
A cause d'une chienne mal dressée
Je passe une pensée
Pour mon frère offensé
Délaissé par des magistrats de pédés
Dans une ville où règne le front de la haine
Je place une dédicace pour mon frère Blaze
Dans mon cœur
Chaque jour que Dieu fait
Je pense à mon pote loin de moi
Il y a que dans le cœur ou dans mes rèves
Que je peux le serrer dans mes bras
Garde la foi fréro
Je sais que tu as la force en toi
Ta deuxième famille t'oublie pas
Le son tourne bien
Le sang des miens coule
La chance sourie aux mêmes
De nos jours rester cool
Pas possible
Cousin, tu le sais, non
Les frères tombent
Frères dans les tombes
Il reste leur noms
Loin des yeux
Pourtant dans les lettres
J'entend sa voix
Des larmes tombent
C'est mon choix
De rester proche
Même séparés
Je trahis mes potes?
Non, ça se verrait
J'aimerais être près de lui
Pour qu'il voie l'ami pleurer
Les absents manquent un maximum
Quand on y pense, la vie elle continue
Mais quand même
Juste pour les souvenirs d'enfance
Dur d'oublier
Je suis formel
Les morts naturelles, c'est fini
Toujours histoires de criminels
A cause des minettes pleines de rimelles
Tu peux manger la gamelle
Eh gamin
Les gars ont même des jumelles
Les temps changent
Le bordel augmente
Le mal règne, hante
Les mères et les familles présentes sur cette terre
Des frères disparaissent jeunes
Le deuil tourne dans les quartiers
Et nos cœurs en pleurs et pas seuls
Le malheur prend l'ampleur
Le bonheur fout le camp
Range ton mouss On fait partie du même camp

{au Refrain}

Au sein des sanctuaires
Jeunes et pauvres
On se considère en tant que frères
Unis à la vie à la mort
Fiers et solidaires
Devant nos galères
Injustices, bavures de la police
Potes de jadis
Devenus jaloux qui te maudissent
Avec le temps
Tu apprends à protéger tes amis
En cas de hajah tu sautes
Quitte à risquer ta vie
Tout n'est pas rose
Tout n'est pas triste non plus
Dans les rues on passe des rires
Aux sanglots quand on a trop bu
Une fois de plus
Des bons à outrance
Je pense aux absents
Impatient de les revoir
On garde l'espoir
Et faut y croire, frère
Ce qui te détruit pas t'endurcit
Prouves-nous-le
J'en serai parmi les plus heureux
Et sur ce je poursuis
Poursuis avec lui j'en ai traversé
Mes versets lui sont adressés
Je nous revois au lycés décompressés
Tandis que les autres étaient en cours
Loin de mes yeux
Tu reste près de mon cœur pour toujours
Chaque jour que Dieu fait
Je pense à mon pote loin de moi
Il y a que dans le cœur ou dans mes rèves
Que je peux le serrer dans mes bras
Garde la foi fréro
Je sais que tu as la force en toi
Ta deuxième famille t'oublie pas
Tant de visages indélébiles
Hantent mon esprit
Proches partis
Absences dures ressenties
Trop de gens manquent à l'appel
Les jours de fête attendent sans fin
Les larmes pénètrent
Et changent bien des têtes
Aux disparus
Pour nous leur fin n'est pas heureuse
Auprès des corps
Des cris, des pleurs
Paroles pieuses, garde la foi
Seul reste le souvenir chaque soir
Un chant d'honneur
Pour qu'ils vivent dans nos mémoires
Unis à la vie à la mort
Pour les absents
Savoir que des frères partent
Aux disparus
Ça fait un choc
Pour les absents
Unis à la vie à la mort, l'amis
Des frères partent
Nous sommes tous dans la même merde
Pour toujours, ça fait un choc

Also on Fandom

Random Wiki