Fandom

LyricWiki

Dubmatique:Voir Pour Le Croire Lyrics

1,869,876pages on
this wiki
Add New Page
Talk0 Share

Ad blocker interference detected!


Wikia is a free-to-use site that makes money from advertising. We have a modified experience for viewers using ad blockers

Wikia is not accessible if you’ve made further modifications. Remove the custom ad blocker rule(s) and the page will load as expected.

StarIconGreen
LangIcon
Voir Pour Le Croire

This song is by Dubmatique.

Ce lyric est né conscient, explicite en même temps
De notre temps autant en emporte le vent
Après mon souffle, je prendrai mon temps
Tranquillement, noir sur blanc, sans faux semblant
Pour effectuer un zoom, un point puis m'avancer
Voici les faits qui ne pourront être défaits
Car même résorbées toutes les vérités sont bonnes à dire
A vrai dire commençons au toucher
La vie à elle seule est si simplement texturés
Pourquoi on ne cesse de se la compliquer ?
Ce monde est plastique et tu le sais
La suite je préfère l'avouer que d'avoir à la cacher
L'erreur est Humaine et j'ai bien de la peine
Que celle-ci entraîne toujours au bord des larmes
L'erreur est Humaine et j'ai bien de la peine
Que celle-ci entraîne toujours au bord des armes

Voir pour le croire, il faut le voir pour le croire

Beaucoup trop de choses se sont passées
Sous mes yeux apeurés sans que je ne puisse riposter
J'ai vu naguère mes Frères partir en guerre, "vénèrent"
Enrôlés dans diverses galères
J'ai vu dans les ghettos de Soweto, un peu plus tôt
Dans les ruelles de San-Francisco, transiter des armes à feu
Comme un jeu d'enfant, conjuguant drogue et prostitution en aversion
Haine et passion il faudrait faire attention
Le bien et le mal sont en perpétuelle opposition
Certains font le mal et ceci sans raison, créant une tumeur au sein de la population.
Mais aujourd'hui comme demain, d'une plume à la main
Loin de Dakar, loin des banlieusards lorsque les Montréalités sont dures à percevoir
Illuminé comme un phare dans la nuit, j'écris ceci

Babylone, j'ai vu ton sang couler
Voué à la mendicité, voué à la loi des cités
Décimés, j'ai vu tes enfants trimer, violés, battus, vendus au Paraguay
Auparavant de mes yeux j'ai vu étendus dans la rue
Des sans-abri briefés par le froid parce que la société, elle ne pardonne pas
Parce que la société de toi à moi ne leur a pas laissé le choix
Nous aliénant dans un univers de consommation, abusés d'illusions et de fiction
Soumis à nos écrans de télévision, abusés jusque dans nos propres maisons
Mais non ! Pour éviter le pire à l'avenir, réfléchir avant d'agir
Je préfère vous prévenir que d'avoir à vous guérir
Car je vous assure que la situation empire

Also on Fandom

Random Wiki