FANDOM

1,948,123 Pages

StarIconGreen
LangIcon
Lettre à Véronique

This song is by Colette Deréal and appears on the EP Allons, allons les enfants (1961).

Quand je te dirai avec bonhomie
Te voyant sécher sur un thème latin
Ou sur un problème de géométrie
C'est fou c' que tout ça me parait enfantin !
Quand j'avais ton âge, je lisais Virgile
Homère et César parfois Cicéron
Mais comme ça me semblait vraiment trop facile
En même temps j' faisais quelques équations

(Refrain:)
Véronique, si je te dis ça
Il n' faudra pas m' croire
Non y n' faudra pas

Si je te dis un jour
Oh ! j'en suis bien capable
De qui tiens-tu donc le goût que tu as
Pour les distractions peu recommandables
Comme le flirt, la danse, et le cinéma ?
Moi qui à ton âge n'allais qu'au musée
Aux expositions des peintres nouveaux
A des entretiens sur l'art des pygmées
Et aux conférences de la salle Gaveau

(Au Refrain)

Si au bal un soir tu t'es attardée
À des jeux qu'on dit être dangereux
J' te dirais sans doute, la voix étranglée
Mais qu'est-ce que j'ai bien pu faire au Bon Dieu !
Moi qui à ton âge étais si austère
Qui baissait les yeux devant les garçons
Moi qui n'ai jamais connu que ton père
Et encore quand le prêtre bénit l'union, ah !

(Au Refrain)

Il peut arriver que je me démonte
Ayant entendu quelques mots d'argot
En te déclarant que c'est une honte
De ne pas parler comme Victor Hugo !
Il se peut aussi un jour que tu perdes patience
Que tu dises un bon vieux gros mot
Si j' te dis alors : je n'ai jamais dit "merde"
Je ne le pensais pas ! Ce qui est plus beau !

(Au Refrain)

Je te t'imagine au fond, Véronique
Qu'en tous points pareille à ce que je fus
Mais si tu avais, destin ironique
Contrairement à moi, rien que des vertus
Je pourrais te dire à regrets, sérieuse
Que jamais j' n'aurais osé espéré
Avoir une fille aussi vertueuse
Quand j' pensais à sa lourde hérédité

Véronique, si je te dis ça
Là tu pourrais m' croire
Mais j' te l' dirais pas !