FANDOM

1,928,450 Pages

StarIconGreen
LangIcon
​Casse La Fatigue

This song is by Babylon Circus and appears on the album Au Marché Des Illusions (2001).

Tu passes ton temps en jérémiades injustifiées
Loin d'être à plaindre, plutôt même privilégié,
T'as pas faim, t'as pas froid, t'as tous tes papiers !
Tu sais où dormir ce soir : pas de soucis de ce côté !

Tu t'uses la santé, t'as tout mais t'es tout le temps pressé,
T'es en retard partout et jamais concentré !
En fait, tu perds ton temps à vouloir l'économiser ;
Du coup tu perds ta vie en cherchant à la gagner !

Tu perds ton temps, à l'économiser !
Tu perds ta vie en cherchant à la gagner !

Et t'oublies l'essentiel : trouver un sens à lui donner ;
Tu décides tout dans l'urgence sans jamais y penser ;
Tu sais pas quoi faire, alors viens nous aider
n pourrait peindre l'avenir en bleu, ou au moins essayer !

Casse la fatigue mon ami, tu t'agites sans raison,
Tu vas finir par y laisser des plumes !
On se pose, on boit un thé on remet tout en question,
On arrivera peut-être à décrocher la lune !!!



Toi tu regardes toujours dans la même direction
T'as l'impression d'aller plus vite : en fait tu marches à reculons !
Du temps on en a, et ce n'est pas de l'argent,
Ni à tuer ni à perdre, mais à user à bon escient !

Un bien plus précieux que tout l'or de la terre :
Les aiguilles de l'horloge ne feront jamais machine arrière !
Ça nous laisse 5 minutes pour comparer nos opinions :
Analyses, contre-analyses, synthèse et prise de décision !!!

Casse la fatigue mon ami, tu t'agites sans raison,
Tu vas finir par y laisser des plumes !
On se pose, on boit un thé on remet tout en question,
On arrivera peut-être à décrocher la lune !!!



Au beau milieu de la crise, on est pas bien à l'aise
Nos pas ne sont pas sûrs, mais tant pis :
Rendez-vous au pied du mur
L'heure est venue de se mettre à l'ouvrage,
Chopper le mors aux dents, modifier nos paysages?

Vigilants mais sereins, déterminés sans être obtus,
Impatients du lendemain mais : calmes et détendus !
Si près du but ce serait dommage de lâcher prise,
Une lutte sans coups de poings, à grand renfort de matière grise !

Gardons nous de cramer notre courage,
Restons toujours de bonne foi dans la rage,
Gare à la guérilla urbaine qui tourne au carnage,
On pourrait vite se retrouver acteurs malgré nous,
Protagonistes et responsables dans une de ces pauvres images

Assoiffés d'associations, d'expériences à partager
Plus on est de fous plus on rit : mais il faut s'avoir s'oublier
Pas si facile de se faire tout p'tit quand on nous à appris à s'étaler
Savoir s'écouter pour mieux chercher
Et trouver les alternatives pour encore plus d'équité !

Casse la fatigue mon ami, tu t'agites sans raison,
Tu vas finir par y laisser des plumes !
On se pose, on boit un thé on remet tout en question,
On arrivera peut-être à décrocher la lune !!!



Si on a bien travaillé on pourra se faire bronzer la tête
Et quand le soleil en savonnette aura perdu son éclat
On se glissera docilement, sans résister,
Langoureusement, dans le creux des bras de Morphée…