FANDOM

1,927,888 Pages

StarIconGreen
LangIcon
​Sexe, Pouvoir Et Biftons

This song is by Assia.

Lino
J'ai l'sourire, tant que j' manque pas d'billets d'banque,
De plaisirs charnels, blindé comme un tank pris sous le charme.
L.I.N.O gonflé comme une grosses paire de mamelles,
Moi l'fric ça m'fait bander comme le boule à Julia Chanel.
Demandez à mes partenaires, qu'est ce qui fait tourner la planète.
Le sexe, les biftons, le pouvoir et les bizness pas nets.
Vise aux manettes, rien que des proxénètes, avise,
Les maquisards au QG, eux ils connaissent la devise.
C'est net, brise les tabous et qu'on s'le dise,
Au bout du rouleau, les chiens sont à bout, ils gisent.
La boue jusqu'au cou, ici beaucoup misent sur les gros coups, méprisent,
Le métro boulot sous emprise, ils jouent du teau-cou, tisent.
Attisent les flammes, convoitise les belles femmes,
Sous le soleil de Satan, les anges sont infâmes.
On s'attend au pire, en tâtant plus de billets.
La devise, expropriée, la paix peut aller s' r'habiller.
La crise a consumé le ghetto et ses rejetons,
Le sort est toujours plus vicieux avec ceux qu'on a rejeté, les jetons,
Ca rentre ou ca sort, la vie c'est pas un feuilleton,
Un long fleuve tranquille, ou un putain d'bouquin à feuilleter, cueille ton
Blé, mec d'emblée, tous les scarlas s'ressemblent,
C'est niqué il me semble, et dans ce maquis on crèvera ensemble.
La gloire, on en veut tous ou plus ou moins une parcelle,
Et quand j'regarde mon mirroir, le démon me harcèle.

Refrain
Qu'est ce qui fait courir les scarlas ?
Qu'est ce qui fait courir les scarlas ?
Sexe, pouvoir et biftons, les respect passe par là.
Voilà c'qui fait courir les scarlas : sexe et biftons,
Qu'est ce qui fait courir les scarlas ?

Calbo
Je veux le monde comme Tony, koké des koukounes commes Rocco,
Sans ironie, croquer la vie, une paire de noix de coco en ro.
Les bourses pleines, joko, roc à la place du coeur, stoco en affaires,
Croco quand il faut plaire.
J'hoche la tête, domine, fauche mes ennemis,
Accroche mes trophées, mes poches enflent quand j'passe rue st Denis.
Le sexe, le pouvoir et les biftons, voilà,
Y'a pas le choix, "khouya", le respect passe par là.
Roulez avec moi et vous ne regretterez rien,
Rien que du popotin, du bon vin, gars, plus jamais en chien;
Un gros fer, jantes chromés, chaque soir je promets un bon délire.
Trôner, dans le tout Paname, pleins d'goumés.
File ton chichon, vide ton sac fiston.
Dans mon pe-grou, c'est porte ouverte, y'a pas besoin de piston.
Hisse ton drapeau noir, plisse ton front garçon,
Laisse ton petit train train de vie, et piston.
Le succès passe par là, je l'ai vu, mais bordel il trace.
Je f'rais n'importe quoi pour l'avoir, ça passe ou ça casse.
Pas de soucis, à part peut être la couleur d'ma cravate,
Je suis aussi beau qu'un billet d'cinquante keusses.
Mate le traîne-savate est devenu quelqu'un, mes pieds au sol, ma tête est loin.
Dans ma rue c'est plus comme avant, tout le monde est mon copain.
Le monde est à moi et j'ai les pompes cirées,
Je m'inquiète pas pour les fins de mois, j'ai déjà mon chèque viré.
C.A.L.B.O dévoile les rêves des cages d'escaliers,
Qu'est ce qui fait tourner la sphère, mon gars, maintenant je sais que tu l'sais.

Refrain

Lino et Calbo
J'me fixe sur le mix, et j' m'exprime sans complexe,
XX ou quand le sexe prime, ma rime devient sexplicite, et j'te dis qu'ça.
Épicé comme au Tex-mex, pour dik-sa, un texte plus profond qu'la gorge à Draghixa.
Latex en poche, Durex pour sponsor,
Qu'est ce qui fait tourner la sphère a part le sexe et l'or.
On sort pas du contexte et c'est comme dans l'premier couplet,
T'es un mec comblé quand fesses et blé sont accouplés.
On s'extasie, on s'expose, sexe comme extasie, explose;
Ici au Sussex, et jusqu'en Aise ose me dire que mon rap te vexe,
Miss on s'excuse pas on t'expose les faits.
La prose fuse, sexe jusqu'à l'excès, ce lyrics est clair.
L'argent n'a pas d'odeur mon frère, mais la femme a du flair.
La jalousie ronge l'envieux comme la rouille ronge le fer,
On ira tous au paradis car c'est ici l'enfer.
Aucun tact, rien que des pactes, du buis, traque pour la monnaie,
Sacs bourrés, chaque soir, braque des tas de poupées.
Coupé cab, respect, passe le pouvoir, tout m'est donné,
Moi la place qui m'revient sous le chaud soleil du tanché.
Haché fin, caché, dans un trou bâché, celui qui me fâche et
Arraché de la zone, tout ceux qui avec moi veulent marcher.
Le sexe, le pouvoir et les biftons, voilà,
Y'a pas l'choix mon gars, le respect passe par là.

Refrain