FANDOM

1,927,783 Pages

StarIconGreen
LangIcon
​L'Île de l'inconscient

This song is by Assassin and appears on the compilation album Perles rares (1989-2002) (2004).

Dans la panoplie reluisante des armes du savoir
La sensibilité est une flèche obscure
Un trait mystérieux que ne s'égare pas
Quand tombe le jour de la consciense claire

L'émancipation du gangsta rap, du ragga slackness des ghettos de Kingston
Des productions cinématographiques où l'audimat
Monte en flèche, plus le héros défonce
Des jeux vidéo Sega et Nintendooù la pédagogie malheureusement frise le zéro
De la technologie poussée sans se soucier
Des réels besoins de l'homme dans nos sociétés
Des dessins animés violent, au quatre coins du globe
Goldorak a depuis longtemps smoké Colargol
Et la femme trainée dans la boue a coup de hit vocal
Fait que dans ma tête depuis longtemps a retentit l'alarme
Bowwowwaw, yibiyo, yiboyé, nothing but conscious style...
Mon esprit n'est pas né pour se faire assassiner
L'inconsciense qu'ils veulent nous inculquer me fait réaliser
Que la consiense que j'ai accumulée, me donne une porte d'accès
Pour m'échapper de l'île de l'inconscient

Refrain
L'inconscience est mon ennemie, sa présence est mon ennemie
Quand je la croise au quotidien, ma conscience lui dit Fuck you
Mes atouts sont mes rimes, ma rime tiendra le coup

Tu comprends, ici les enfants grandissent en rêvant
De devenir le man qui fera le plus d'argent
Gratta, gratta sur ta mandoline mon petit bambino
La précipitation a toujours refermé l'étau
Ici, on vends de tout: des organes, des femmes
La terre, les arbres, des armes qui enflamment
Des peuples plongés dans le drame
Des enfants qu'on sépare de leur famille dans les larmes
L'amertume de ma plume se consume comme un pétard que l'on fume
Assume ses actes et parfume les coutumes du bitume
Nous donne une tribune pour un groove militant nocturne
Exhume le passé et ressurgit en travaux diurnes
La cité peut craquer, nous, c'est à l'assemblée
Qu'on ira... allumer le premier bûcher
On ne brûle pas les écoles, on ne brûle pas les bibliothèques
Regarde ta Gucci, Schooly D, te l'a dit: il est l'heure de s'y mettre

Refrain

La poésie philosophique qui émane de mon crew
Nous donne des ailes pour décoller du fond du trou
Nous ne serons pas prisionnner de l'île, ni de la parole habile
Des grands orateurs fachos qui avancent une pensée nationaliste débile
Nous ne serons pas non plus prisonniers des écarts de l'histoire
Mais comprenons le flot migratoire des peuples vivant le désespoir
Nous ne gobons pas l'information rassie, ramassis de saloperies
Pour une masse abasourdie
La mélodie sauve nos esprits, nos corps, nos énergies. As-tu compris ?
On représente, représente la Positivity
Représente, représente la Creativity
Représente, représente la Reality
Trop de mes semblables ressemblent à des légumes
Végétant devant l'horreur, couvant leurs fortunes
Baissant le volume, se purifiant aux urnes... Je les fume

Refrain