FANDOM

1,928,237 Pages

StarIconGreen
LangIcon
​Berceuse Pour Moi

This song is by Anne Sylvestre and appears on the album Berceuse Pour Moi (1967).

Je voudrais, je voudrais
Qu'on me laisse dormir
Qu'on me laisse dormir
Qu'on me laisse rêver
À en presque mourir
À en presque mourir

Je voudrais me rouler par terre
Et m'enterrer dans des coussins
Chanter, chanter ou bien me taire
Pour le plaisir et puis pour rien
Chanter n'importe quoi, des heures
Sans l'idée de gagner mon pain
Chanter pour que doucement meurent
Les heures du petit matin

Je voudrais, je voudrais
Qu'on me laisse dormir
Qu'on me laisse dormir
Qu'on me laisse rêver
À en presque mourir
À en presque mourir

Et je voudrais que l'on m'épargne
Comme on épargne maintenant
Ces jeunes filles de cocagne
Belles involontairement
Je voudrais qu'on me considère
Même si je n'en remets pas
Même si j'ai les pieds par terre
Et la santé d'un acacia

Je voudrais, je voudrais
Qu'on me laisse dormir
Qu'on me laisse dormir
Qu'on me laisse rêver
À en presque mourir
À en presque mourir

Qu'on veuille bien ne pas me dire
Que tel ou tel ne m'aime pas
Je sais tellement bien pire
Ça m'est égal et c'est comme ça
Si je ne suis pas la meilleure
Surtout, qu'on ne m'en dise rien
Qu'on se détourne si j'en pleure
Et qu'on me laisse à mes chagrins

Je voudrais, je voudrais
Qu'on me laisse dormir
Qu'on me laisse dormir
Qu'on me laisse rêver
À en presque mourir
À en presque mourir

Que je puisse aimer ce que j'aime
Sans qu'on me trouve démodée
Sans qu'on essaie quelquefois même
De me faire changer d'idée
Et surtout quand on m'interroge
Qu'on ne suggère pas, mielleux,
Que les chansons de tonton Georges
Ne sont pas ce qu'il y a de mieux

Je voudrais, je voudrais
Qu'on me laisse dormir
Qu'on me laisse dormir
Qu'on me laisse rêver
À en presque mourir
À en presque mourir

Je voulais paraître fragile
Pour qu'on me berce rien qu'un peu
Mais le jeu est trop difficile
Fragile ? Non, je ne le peux
Je me battais avec une ombre
Sachant bien que plus simplement
Quand il fait doux, quand il fait sombre
Je m'endors naturellement

Je saurai, je saurai
M'arranger pour dormir
M'arranger pour dormir
Et ne pas trop rêver
Pour ne pas en souffrir
Pour ne pas en mourir
Qu'on me laisse dormir