FANDOM

1,927,829 Pages

StarIconGreen
LangIcon
​Qu'est-Ce Que Tu Deviens ?

This song is by ATK and appears on the album Heptagone (1998).

Axis
J'croise un de mes anciens potes alors que le temps me presse
Un vieux, un ancien, un de ceux avec qui j'avais fait la promesse,
Que jamais on se séparait, malgré le temps qui passe.
Mais ,l'amitié s'affaisse (pour des histoires de fesses et face au temps s'efface,
Et maintenant face à face, j'aimerais savoir qu'est-ce que tu deviens.
Toujours le même mot qui revient, en bref "rien".
Toujours les mêmes phrases dans la bouche de ceux que je croise, ça en devient lassant
Toujours le même, toujours moi même ou toujours présent
Antilop SA
Quand on me dit que la vie est longue, c'est dur à croire car elle nous largue
Tant d'ambitions, rêves inachevés, c'est pas là que j'veux que ma vie s'achève
Tant de contraintes, tant de mois qui passent
Des pertes de potes, tout çà, çà pèse.
On vit au jour le jour avec nos contre et puis nos pour.
Euphories éphémères, rien de fameux
Marre de voir les mêmes gosses affamés
Si je cours après la FAMA, c'est qu'il faut de la maille pour la famille
Marre d'voir ma mère se tuer dans des taffs beaucoup trop indignes.
À l'A.N.P.E. d'une croix elle signe
Des gens rient, et son cœur à elle saigne
Témoin de tant de scène pathétique dans ma vie,
Ça se sent dans ma voix.
J'veux grimper près du Bon Dieu, sans qu'il fasse trop secouer l'arbre
Atterrir sur le parquet ou le marbre
J'veux pas dans les billets, je veux mordre
Voilà ce que m'a dit un pote de longue date, submergé par de grosses dettes
Je sais pas ce qu'il est devenu, mais sur sa réussite, j'ai de gros doutes.


Refrain
Qu'est ce que tu deviens ?
La même question revient, et toujours sans réponse,
Le temps…. Combien ? A passé Trop d'amis perdus,
Meurent dans nos pensées


Fredy K
Depuis le temps séparé de tous, de toi, ma direction j'ai pris
Les îles au sud des Canaries, des miss autours de moi
Enfin mérité 10 ans de galère de gré, pour plaire à tous.
J'ai cru que jamais j'aurai palace, la maille, une meuf en douce
(Tranquille pour toi, content de voir que tu vis bien)
Je roule en Merco le jour, le soir la Porsche pour un gala galère
Pour moi fini le temps, 6 heures dans le froid au Grand bal monde
J'ai honte, je ris qu'en même quand je pense à nos rondes
(Ah ! ah ! tu te rappelles encore de ça)
Qu'est-ce que tu crois ?
J'ai fait le bon, rangé les douilles pour baiser, faire du blé au sachet blanc
Pour moi fini de tomber. Une vie de Pacha, pas chère, pour moi la viande est Kacher.
Chaque ceau-mor, paroles, reprises, me vaut une vente au enchère
(Ça se passe bien, alors la vie est pas chère pour toi)
Et toi raconte, les meufs, la maille, toujours aussi bien servi,
Jamais en peine de go, j'me souviens chouchou des raclis
Test
Toujours dans le ghetto, foncedé au shit
Je deale, j'suis armé, je palpe des métaux au shit
Pas la peine de t'enlarmer
(Dis moi la vie te sourit ainsi, je croyais que le partage était.
Kit pour tous à ce que j'ai entendu)
Tu roules en Merco, ce que l'on roule ici, c'est le bedo
Trop d'embrouilles bêtes, les frères se kannent même pour un mégot
(Arrête, je flippe pour toi ici bas, pourtant la musique t'avait donné tout ce qu'il fallait
Maille, célébrité, tout ce que tu en bavais)
Sache qu'à chaque heure qui passe, il y a un de mes potes qui saute
Mes neurones grillent, coma éveillé, voyons si ma chienne de vie part en vrille, en vrac.
Cette putain de vie s'accroche à moi comme un junkie au crack
(J'vois maintenant ta vie, face à moi rien de plus minable,
Cases remplies à block, me moque de tous ces faux marchands de sable)
Vivre peu, autant vivre bien, du shit dans une main, le glock dans l'autre, ça te choque
À chaque rime lancée, anecdote d'une sale époque


Refrain


Freko
Mec où est le Cocac-Olac. Beep ! Beep ! Mon Motorola
Allo ! Mais merde, elle me prend pour un con
On s'est donné le number, je lui ai dit : "Viens chez moi ", elle m'a dit : "non ! "
J'veux que tu sois ma p'tite copine, ma copinette,
Et que j'me prenne pas la tête pour des clopinettes
Sinon j'te casse en deux. Eh ! Freko, calme toi, c'est une feu-meu
Eh ! alors. On dit de moi j'suis un psychopathe,
J'ai failli vache-cra une nana à coups de batte
Alors aime moi, ou sinon…Non !…quand même pas… Freko
Dingue…Ah !…Freko dingue…Aye !
Cyanure
Et chaque jour avec tes potes : Salut ! Quoi de neuf ? Comme d'hab ?
La routine, les mêmes pas, la même bouffe, mêmes hamburgers, mêmes Checkkebabes
Sauf quand tu veux être mignon, les jours de rendez-vous
"Salade, tomate ?", ouais mais aujourd'hui sans oignons
Sinon sur le banc, c'est le même dégoût
Et quand on te demande : "Qu'est ce que tu deviens ?",
Tu réponds : "tu sais moi, le malchanceux, le poisseux, c'est moi,
Mais çà va changer d'ici six mois
Ouais, il y a 3 ans sur ce même banc, c'était déjà le même discours
Je dis pas que t'as pas manqué de bol, mais le temps a passé
Des gens de ta classe ont des taffs stables, un autre bientôt papa,
Ils ne sont peut-être pas ministres non plus.
Mais dans les taffs ne stagnent plus
Et moi qui suis-je pour te parler ainsi ?
Juste un pote qui repassera dans 6 mois
devant ce banc et qui aimerait bien ne plus t'y voir assis
Il s'agit de ceux et de celles qui marchaient sur les mêmes chemins que toi
Potes d'un jour, passé trop vite, potes qui ne côtoient plus
À tes cotés, ils n'y sont plus
Quittés un jour, où ils t'ont dit : "Bon, Bah à demain !"
Puis plus rien. Qu'est ce que tu deviens ?