FANDOM

1,948,490 Pages

StarIconGreen
LangIcon
Paranoïaque

This song is by 5 Majeur and appears on the album Variations (2013).

(Un) Elle me persuade que ma crainte des autres est justifiée
(Deux)Elle veut me laisse croire que chacun d'mes torts est dupliqué
(Trois) Elle ne sait pas que ma faim d'ego est futile c'est
Claire je ne l'aime pas je m'interroge par sécurité
Bonjour messieurs dames je lâche ici une parole anonyme
Je suis nerveux car je pousse ma folie à son paroxysme
Bordel restez attentifs avant d'applaudir qui que ce soit
Je voulais faire taire les calomnies qui m'ont carotté 'X' fois(compris?)
Je descelle les "on dit" sous les désaccords
Les longs silence font place aux confidences
Dès qu'agissent les effets de la drogues
J'ai compris ça après un long dimanche à lire dans mon nombril
Que les conflits compliquent et ferment et densifiaient les rapports
J'ai ainsi fermé la porte aux médecins j'ai feinté la mort
Trinqué avec des salopes qui nuisent à mon destin
Je me suis pincé la peau pour enfin faire un procès à ma paranoïa
Putain à quelle point tout ça est paradoxale

Je veux me faire oublier un peu comme K-Maro
Pas finir enfermé complètement parano
J'ai vu dériver le radeau
J'ai oublié le kit de survie
Je t'assure que j'ai pas d'autres idées cadeaux (han)
J'ai vu l'enfer se former petit à petit, je me bute a petit feu
J'enterre les phobie cachées sous les cicatrices
Je tire et mes neurones crament, je cherche les souvenir
Désespérément comme de la weed à 6 ou 5 euros le gramme
Fils, j'ai le crâne grave emmêlé
J'ai vu trop vice sur la scène et le diable à la télé
Je pige, leurs messages subliminaux suis-je taré
Si je vois déjà que la lutte des classes passe chez les minots?
Je veux m'enfermer dans ma chambre et plus rien voir plus d'un soir
Je fais des contes et me dit que je me lèverai plus d'un poil
Mais que leurs zombies aillent se faire foutres
Je prend ma hache allume un feu de joie
Pour les survivant quand les réverbères se couchent

Je marche un peu bossu un œil dans le dos
Et c'est de l'obscure que je me sens proche
La paranoïa elle peut me transformé
Elle me renforce mais je perds tant de potes

On a sondé la pression qui monte
Tes potes sont les seuls sur qui tu pourra
Conter les fou à contré affrontes les puis fonce
Sinon tu t'entête en scred avec des certitudes (shut)
Veux tu te taire dis pas qu'il y a le feu s'il y a que l'herbe qui fume
Le terminus arrive plus vite que prévu
T'inquiète sa le fait pas de blême ce track c'est juste le prélude
On étudie le truc se méfie de la parole des autres
Alors j'épaule mes gars sur et les rassure par rapport à la force des choses

Une partie des jeunes a fantasmé sur les francs maçons
Et l'autre a foncé ou encastré sur des bancs a pioncé
Dans les fons-dé les gars vrillent
Certains perdent leur self-control faut qu'on se pète
Qu'on cause de tes pulsions négative
Les filles se méfie et parlent "révolte" en nombres
Vu le milieu reste suspicieuse
Comme l'épicier qui écarte ses stores dans l'ombre
Elle se fout que tu boss dans le son
Je te dis que ta tort d'enfoncé le clou
Quand tes couilles sont pleine parle pas de bonne rencontre
Les rites et courbette cache tes commentaire de commère avide
Comment faire je te promet y a des moment je rêve commettre un crime
Gardez l'otage sous le coude et braquez l'assistance médusé
Cracher nos balle pour vous
Épargnez la vie c'est tant dure évite (la paranoïa)

(La paranoïa) ou la réalité
Les traîtres je les vois tous troublés pour des tunes
Apparemment yo ça les fait salivé
Wesh les mecs c'est moi ou vous êtes tous des putes
Si je te sers la main avec un regard dur écoute
Je fais pas le gamin j'enlève pas mon armure c'est tout
Je veux pas te laisser une chance de commettre la faute allez peace
Si c'était devenu chaud t'aurais donné l'infos à l'ennemi
Je t'en veux pas je sais que l'homme est un lâche
Même les chiens sont plus courageux aucun ne gomment les attaches
Je réfute à peu près toute vérité occidental
Celles qui ont mis en place le résultat de mes doutes
Suspi-ci-eux vu que je me mens à moi même et je suis
Plus vi-ci-eux à chaque fois je me prend le manège
Elle me suis tel un ombre glacé entrelacé
Dans mon passé ma paranoïa m'efface
D'une trace que je ne peux pas effacé

Je marche un peu bossu un œil dans le dos
Et c'est de l'obscure que je me sens proche
La paranoïa elle peut me transformé
Elle me renforce mais je perds tant de potes

External links