FANDOM

1,928,148 Pages

StarIconGreen
LangIcon
​La main tendue

This song is by 2 Neg and appears on the compilation Cercle Rouge (1998).

Hé j'ai bac plus deux, mais aujourd'hui
Dis moi, ça sauve de quoi?
Je vois des gars dans la rue, je me dis que ça pourrais être moi
Rien de bien, seul perdu dans un coin
Regard brisé, en quête de l'aide d'un de mes prochains
Vois la vie de rue, c'est pisses de chiens, c'est détritus
La paume des mains tendue, tu peux pleurer
Personne n'y croit plus
Sans domicile, les résidents du monde extérieur
Profitent de la chaleur d'un quai de métro
Pour de meilleures heures
Non c'est pas de ça que je veux comme destin
Ce que je veux pour demain
C'est plein de choses bien pour moi et les miens
Je suis témoin du mal, j'ai peur de voir ce que sera demain
Pour moi, les miens et ceux qui vivent en tendant la main, victime du regard des autres, jugés en une seconde
De part l'apparence, de part l'odeur nauséabonde
A grande vitesse, c'est ici que ta vie peut atterrir
Je dédie ce texte à ceux qui le vivent et souffrent le martyr

A ceux qui vivent la main tendue, ce texte je dédie
A ceux qui vivent le stress, ce texte je dédie
Témoin du mal, je vois ceux qui n'ont pas droit à la vie
Ceux qui meurent sous nos yeux, qui s'éteignent et qu'on oublie

Dehors le froid, c'est chaud, pas de couverture, ni matelas
Les keufs tournent et peu de plans quand l'hiver s'abat sur toi
Un rêve de lit, rêve de vie qui rêve de lui
Faire une trêve aussi ainsi pour contrer cette maladie
La bouf c'est dead, en plus, pas de thune dans ses poches
Son ventre vide, quand des gens bouffent
C'est vrai que c'est moche mais il s'accroche
Il oublie le futur, mais pense au temps qui passe
Penser au passé, à présent, c'est là que son sang se glace
Manger, c'est clair, pour lui, devient une nécessité
Car le mois s'annonce comme un ramadan, imposé mais non forcé
En vrai, la volonté de s'en sortir le maintient au contact
Évite le cons sans tact ou les regards qui se braquent
Et comme tout le monde, c'est fini, son impact, l'infini
La poisse a signé un pacte avec le diable
Sans demander son avis
Seul et mal entouré de tours, eh!
De gens remplis de conseils, et, parfois mal renseignés
La nuit, c'est le jour, la jour, la nuit, c'est du pareil au même
Le vrai soleil, c'est sa survie avant que les lumières s'éteignent
Des amis, il en a de tou-par, mais sont remplis de remparts
À part ceux qui ont vécu la même histoire, même si c'est rare
Genre, imagine-toi à sa place, confronté à tout, la vingtaine passée
Et je suis sûr que c'est arrivé près de chez vous
Une fin sans fin, en in de compte plus d'histoire sans fin
Pour tous ceux qui sont dans la rue
Baisser les bras n'apporte rien

A ceux qui vivent la main tendue, ce texte je dédie
A ceux qui vivent le stress, ce texte je dédie
Témoin du mal, je vois ceux qui n'ont pas droit à la vie
Ceux qui meurent sous nos yeux, qui s'éteignent et qu'on oublie