Wikia

LyricWiki

Les Cowboys Fringants:Plus Rien Lyrics

Talk0
1,837,991pages on
this wiki
Revision as of 20:34, September 17, 2012 by Courascrap (Talk | contribs)

Les Cowboys Fringants
StarIconGreen
This song is performed by Les Cowboys Fringants and appears on the album La Grand-Messe (2004).
Original French English translation
Il ne reste que quelques minutes à ma vie
Tout au plus quelques heures je sens que je faiblis
Mon frère est mort hier au milieu du désert
Je suis maintenant le dernier humain de la terre

On m'a décrit jadis, quand j'étais un enfant
Ce qu'avait l'air le monde il y a très très longtemps
Quand vivaient les parents de mon arrière grand-père
Et qu'il tombait encore de la neige en hiver

En ces temps on vivait au rythme des saisons
Et la fin des étés apportait la moisson
Une eau pure et limpide coulait dans les ruisseaux
Où venaient s'abreuver chevreuils et orignaux

Mais moi je n'ai vu qu'une planète désolante
Paysages lunaires et chaleur suffocante
Et tous mes amis mourir par la soif ou la faim
Comme tombent les mouches jusqu'à ce qu'il n'y ait plus rien...
Plus rien...
Plus rien...

Il ne reste que quelques minutes à ma vie
Tout au plus quelques heures je sens que je faiblis
Mon frère est mort hier au milieu du désert
Je suis maintenant le dernier humain de la terre

Tout ça a commencé il y a plusieurs années
Alors que mes ancêtres étaient obnubilés
Par des bouts de papier que l'on appelait argent
Qui rendaient certains hommes vraiment riches et puissants

Et ces nouveaux dieux ne reculant devant rien
Étaient prêts à tout pour arriver à leurs fins
Pour s'enrichir encore ils ont rasé la terre
Pollué l'air ambiant et tari les rivières

Mais au bout de cent ans des gens se sont levés
Et les ont avertis qu'il fallait tout stopper
Mais ils n'ont pas compris cette sage prophétie
Ces hommes-là ne parlaient qu'en termes de profits

C'est des années plus tard qu'ils ont vu le non-sens
Dans la panique ont déclaré l'état d'urgence
Quand tous les océans ont englouti les îles
Et que les inondations ont frappé les grandes villes

Et par la suite pendant toute une décennie
Ce fut les ouragans et puis les incendies
Les tremblements de terre et la grande sécheresse
Partout sur les visages on lisait la détresse

Les gens ont dû se battre contre les pandémies
Décimés par millions par d'atroces maladies
Puis les autres sont morts par la soif ou la faim
Comme tombent les mouches jusqu'à ce qu'il n'y ait plus rien...
Plus rien...
Plus rien...

Mon frère est mort hier au milieu du désert
Je suis maintenant le dernier humain de la terre
Au fond l'intelligence qu'on nous avait donnée
N'aura été qu'un beau cadeau empoisonné

Car il ne reste que quelques minutes à la vie
Tout au plus quelques heures je sens que je faiblis
Je ne peux plus marcher j'ai peine à respirer
Adieu l'humanité...
Adieu l'humanité...
There are but moments left to my life
No more than a few hours as I feel weakening
My brother died yesterday in the middle of the desert
I am now the last man on Earth

They told me once, when I was a child
What the world looked like long long ago
When lived the parents of my great grand-father
And it still snowed in winter

In those times we lived the cycles of the seasons
And the end of the summers brought the harvest
A water pure and clear flowed in the streams
Where deer and moose came drinking

I only saw but a desolate planet
Lunar landscapes and suffocating heat
And all my friends died of thirst or hunger
Like flies falling 'til there was nothing...
Nothing...
Nothing...

There are but moments left to my life
No more than a few hours as I feel weakening
My brother died yesterday in the middle of the desert
I am now the last man on Earth

It all started many years before
When my ancestors were obsessed
By pieces of paper they called money
Which made some men very rich and powerful

And these new gods backed from nothing
They did all they could to reach their goals
To enrich themselves further they razed the earth
Polluted the air and dried the rivers out

But after one hundred years some people rised up
And warned them that this all must be stopped
But they did not understand this wise prophecy
These men only thought about profits

It was years later that they saw the nonsense
Panicking, they declared a state of emergency
When all the oceans swallowed the islands
And the floods struck the big cities

And then for a full decade
It was the hurricanes and then the fires
The earthquakes and the great droughts
On every face was distress

The people had to fight against pandemics
Decimated by millions by atrocious diseases
And then the rest died of thirst or hunger
Like flies falling 'til there was nothing...
Nothing...
Nothing...

My brother died yesterday in the middle of the desert
I am now the last man on Earth
Really the intelligence we were given
Was but a beautiful poisoned gift

For there are but moments left to my life
No more than a few hours as I feel weakening
I can no longer walk I have trouble breathing
Goodbye humankind...
Goodbye humankind...

Around Wikia's network

Random Wiki