Wikia

LyricWiki

Font Et Val:Premier Amour (Font) Lyrics

Talk0
2,761,173pages on
this wiki

Redirected from Font Et Val:Premier Amour

Font Et Val
StarIconGreen
This song is performed by Font Et Val.
Certes il est de bon ton quand on est troubadour
De rendre un bel hommage à son premier amour
Mais ne m'en veuillez pas troubadours et poètes
Si je viens rendre hommage à ma première branlette
Car mon premier amour ce fut bien celui-là
Ce ne fut qu'une affaire entre ma main et moi
Court instant de bonheur tout aussitôt déçu
Par la peur d'avoir fait de la peine à Jésus

Faut dire qu'en ce temps là, je croyais aux canons
De notre mère l'Église et de ses fils de cons
Et tandis qu'en mes doigts s'éclatait mon zizi
Je sentais sur ma tête crouler le Paradis
Car j'étais partagé par deux avis contraires
Faut-il que j'interrompe mon plaisir solitaire ?
Faut-il que je passe outre à Dieu ? Mais Dieu merci
J'avais atteint l'orgasme avant d'avoir choisi

Orgasme mémorable et oh ! combien planant
Qui fait trembler les jambes et fait claquer des dents
Une fois qu'on t'a goûté on ne peut jamais plus
Observer tout à fait les slogans de Jésus
Donc après la prière j'entrouvris ma braguette
Évidemment ma mère entra dans la chambrette
Voyant le crucifix et son fils en chaleur
Elle me le confisqua en m'disant « Quelle horreur »

Le bon dieu te regarde me disaient tous les vieux
Même à l'école laïque je sentais l'œil de Dieu
Dans le regard du prof qui ne parlait jamais
D'la seule activité qui nous intéressait
Et comme aucun adulte n'y faisait allusion
Je m'croyais seule victime de la masturbation
Jusqu'au jour où mon frère, se branlant sous mes yeux
Me dit « Ne t'en fait pas, t'es pas le seul on est deux »

Un instant rassuré, je demeurais inquiet
En voyant que mon sexe grandissait, grandissait
On ne dira jamais assez les longs tourments
Qui planent dans l'esprit de nos adolescents
Tandis qu'on évoquait la vaillance de Bayard
Je tâtais mon pénis sous mon livre d'histoire
Ce qui fait que la vie du chevalier sans trouille
Sera toujours liée à l'histoire de mes couilles

Lorsque j'ai découvert que tout le monde faisait ça
J'ai regardé tout le monde avec des yeux comme ça
Dans les repas d'famille j'aurais voulu d'mander
« Dis-moi tonton combien de fois t'es-tu pogné ? »
Hélas l'hypocrisie m'avait gagné aussi
J'ai donc fermé ma gueule et encore aujourd'hui
J'aborde le probleme avec mille précautions
Conscient de n'être libre que dans mes chansons
Advertisement | Your ad here

Around Wikia's network

Random Wiki